SANTE : Conforter les échanges entre la Norvège et Toulouse dans la e-santé et le pôle cancer

 

Que ce soit au niveau universitaire ou aérospatial, Toulouse et la Norvège ont noué depuis plusieurs années des collaborations et relations d’affaires. Plus récemment, un partenariat a été établi dans le domaine de la santé, avec le cluster cancer d’Oslo et l’Oncopôle. Pour aller plus loin dans la coopération, Kristian Skjolaas, directeur industriel de la confédération des entreprises norvégiennes accompagné d’autres acteurs économiques norvégiens est venu présenter des pistes de travail en commun et opportunités d’échanges entre Midi-Pyrénées et son pays. Lors de l’accueil de la délégation par la communauté urbaine du Grand Toulouse, la présidente du Conseil norvégien de la recherche et la directrice d’Oslo Medtech ont détaillé les secteurs clés dans les années à venir. Aux côtés des services maritimes, de l’énergie/environnement, des TIC, les sciences de la vie sont considérées comme un enjeu stratégique. Entre 2010 et 2030, 40% de la population européenne aura plus de 65 ans. D’où la nécessité de gérer la dépendance, le maintien à domicile et d’améliorer la qualité de vie des personnes. Cela suppose des partages d’expérience à l’échelle internationale, et un rapprochement entre les établissements de soins, la recherche/enseignement et les industriels. Le vieillissement et l’accès aux technologies sont  une thématique phare au sein du Conseil Norvégien de la technologie. Le département informatique de l’Université d’Oslo et le Simula Research Laboratory,  sont mobilisés sur la e-santé, l’informatique biomédicale, l’innovation en cardiologie, les réseaux de vigilance. Tout comme Oslo Medtech, un cluster qui rassemble des hôpitaux, des laboratoires de recherche, des industriels et des investisseurs afin de mettre au point des produits et des services. Cette structure facilite les services de santé informatisée, et l’innovation technologique.  « The intervention center » travaille sur l’imagerie médicale, la chirurgie non invasive. Les concepteurs d’équipements disposent de salles d’opération pour tester leurs dispositifs et matériels sur des animaux ou des humains. Tout comme il en existe une à Blagnac, la maison intelligente permet de valider de nouveaux concepts favorisant le quotidien des personnes âgées.

Le 8ème programme de recherche européen place la santé au cœur des préoccupations. Toulouse dans ce domaine possède des atouts et une expertise à plusieurs niveaux : télémédecine, biotechnologies, industrie du médicament, recherche universitaire, pôles d’excellence en cardiologie et oncologie. Des compétences à faire fructifier avec la Norvège particulièrement volontariste dans cette même activité.

Emma Bao
Diffusé le 22 février 2011