SANTE : IPACT lance une application qui révolutionne le suivi médical

La jeune startup toulousaine développe l’application Santinel visant à « améliorer l’efficience de la prise en charge des patients », selon Olivier Thauvoye, président et co-fondateur d’IPACT. Cette innovation s’adapte aux besoins des patients et du personnel médical.

 
Le logo d'IPACT.

Créée en 2014 par trois professionnels de la santé et un professeur de médecine (Jean-Pierre Delord), la société est spécialisée dans la télésurveillance médicale. Intégré à l’Incubateur Midi-Pyrénées, un accélérateur de startups, IPACT souhaite transformer le paradigme du suivi médical par le biais de la solution Santinel. En effet, les patients peuvent se placer en acteurs de leur propre santé. Ils communiquent, en quelques clics, avec l’équipe de soins chargée de surveiller leur suivi médical. L’application utilise différents dispositifs (questionnaires personnalisés à remplir, contacts utiles, conseils pour le quotidien) afin de rendre possible la convalescence à domicile.  

Les interrogations du patient sont traitées en temps réel par le personnel médical. En conséquence, Santinel contribue à favoriser le dialogue entre médecins et patients, et par là même améliore la fluidité des communications. La saturation des appels téléphoniques inhérente à l’augmentation du nombre de patients freine l’efficacité du suivi médical. IPACT a peut-être trouvé une solution durable et facilement accessible (PC, smartphones et tablettes) qui permet à tous les acteurs de gagner du temps, notamment en réduisant la durée d’hospitalisation (chirurgie ambulatoire, maladies chroniques).



L'IUCT-O a montré son intérêt pour l'application Santinel.

 

 

Parallèlement, cette conception du suivi à domicile implique un fort potentiel de croissance économique. Des professionnels de la santé ont déjà légitimé le fonctionnement de l’application. L’équipe mobile douleurs et soins palliatifs de l’Institut Claudius Regaud a adopté Santinel en mars 2015. IPACT étudie des projets de collaboration avec d’autres établissements de santé, à Toulouse et dans le reste de la France. La startup ne cache pas ses ambitions : atteindre un chiffre d’affaires de 2M d’euros à l’horizon 2018 et infiltrer les marchés étrangers. En ce sens, IPACT recherche des informaticiens et des commerciaux pour donner de l’envergure à son développement.