Simplon. Un concept pédagogique qui se propage à grande vitesse

Jean-François Kappes, directeur régional de Simplon Occitanie

Microsoft et  Simplon viennent de lancer une école numérique gratuite dédiée à l'intelligence artificielle à Castelnau-le-Lez. L'école Simplon multiplie ses écoles en France, et particulièrement en Occitanie. Labellisée Grande  Ecole du Numérique, cette méthode pédagogique accueille des « décrocheurs » pour en faire des développeurs. En Occitanie, 14 antennes Simplon sont déployées et forment aux métiers du web et du numérique. Elles sont intégrées au plan Economie Régionale du Numérique qui a été lancé par la Région Occitanie en 2015. Financée à 100 % par la Région, la formation est gratuite et s’adresse aux personnes écartées de l’emploi.  Ce plan a démarré avec un premier projet pilote installé dans les locaux de l’IoT Valley, l’écosystème dédié aux objets connectés basé à Labège. Simplon était derrière cette première expérimentation.  Depuis cette date, l’école s’est développée dans huit départements de la région et a formé  déjà 300 élèves à Saint-Gaudens, Rodez, Pamiers, Narbonne, Carcassonne, Cahors, Auch…
Parmi le millier d’acteurs français sur le créneau de la formation au numérique, Simplon,  SAS  agrément ESUS (entreprises solidaire d’utilité sociale) est au premier rang en nombre d’écoles (42 en France dont 5 à l’étranger) et en nombre d’élèves formés (2 500). L’école est aussi en tête de liste en raison de son taux de réussite : 90 % de sortie positive, avec une embauche à la clé ou une autre formation à l’issue de l’apprentissage. En Occitanie, l’équipe de 30 personnes menée par son directeur régional Jean-François Kappes se renforce peu à peu (recrutements en cours) et va dépasser le million de chiffre d’affaires en 2018 avec l’objectif d’atteindre les 2 à 2,5 M€ de CA en 2019. Pas moins de neuf ouvertures ont été annoncées ce dernier trimestre.

Une méthodologie originale
Lancée à Paris en 2013 par Frédéric Bardeau et ses associés, la méthode pédagogique Simplon est éloignée des principes académiques classiques : une pédagogie active associant  80 % de pratique et 20 % de théorie : accueil bienveillant, auto-évaluation, reverse mentoring, apprentissage dans l’action, font partie des principes de cette méthode. « Quand on est dans le numérique, l’autonomie est essentielle. Il faut savoir se mettre continuellement en veille des évolutions de son métier, même quand on sort de l’école ! », explique le directeur Jean-François Kappes. Malheureusement, en France,  il y  a encore trop d’entrepreneurs qui pensent qu’il faut embaucher un bac+5 dans les métiers du numérique. En sortant de nos écoles, les candidats acquièrent des compétences techniques mais ont aussi une forte capacité d’apprentissage et d’ouverture. Ils ne sont pas focalisés sur un seul savoir-faire », résume le directeur.

Encadré 1 : Une nouvelle école dédiée à l’IA en Occitanie
Parmi les ouvertures récentes de Simplon  en région Occitanie figure la première école régionale de l’IA  installée à Castelnau-Le-Lez près de Montpellier. Financée à parité par la Région Occitanie et Microsoft, elle accueille depuis cet automne une première promotion  d’une trentaine de personnes éloignées de l’emploi  pour les former au métier de développeur data IA (formation de 7 à 13 mois). 

Encadré 2 : Des diagnostics de maturité numérique
La proximité des entreprises est un autre axe important de la pédagogie de Simplon. L’école a déjà mis en place des modules de formation sur-mesure pour Sigfox, La Poste, Pôle Emploi, BNP… Elle propose aussi  de mettre son expertise au service des entreprises pour  les aider à évaluer leurs besoins, en fonction de leurs projets digitaux. Les experts de Simplon peuvent les aider à façonner  leur stratégie, à déterminer les profils dont ils ont besoin, etc. Ces diagnostics de maturité numérique  sont aussi une manière pour les équipes pédagogiques  de coller aux mieux aux attentes des entreprises en matière de formation. Equadex, société de solutions informatiques installée à Pamiers, a utilisé les services de Simplon dans cette optique. Simplon peut aussi intervenir pour former le personnel non utilisateur de l’outil digital. Cela a été le cas par exemple chez le logisticien DB Schenker, avec la mise en place d’une formation aux méthodes agiles de gestion de projet.