Soutien à l’aéronautique : l’écosystème régional se mobilise pour sauver le coeur industriel de l’Occitanie !

Yann Barbaux (pdt d'Aerospace Valley), Christophe Cador (Gifas), Carole Delga (Pdt du Conseil Régional), Alain Di Crescenzo (pdt de la CCI Occitanie), Stéphane Trento (St Composites), Didier Katzenmayer (Airbus) ;( Lydie Carptentier photo Conseil régional chez St Composites)

Dans la foulée du plan régional de soutien à l’aéronautique de 100 millions d’euros annoncé en juillet 2020, déjà 21 millions d’euros ont été attribués, et au moins autant de dossiers seront déployés dans les 4 prochains mois indiquait Carole Delga, la présidente du Conseil régional Occitanie lors de la présentation de ces mesures organisées chez St Composites. 

Financement de la formation professionnelle, recapitalisation des PME, innovation, diversification...l’écosystème local, public et privé autour de la Région, de la CCI, d’Airbus, du Gifas, s’est mis en  marche pour sauver le coeur de l’industrie régionale qui emploie 100 000 salariés dans un millier d’entreprises. 

Exemple, la région va temporairement pendant quelques années, intervenir directement en fonds propres en devenant actionnaires de PME via sa nouvelle agence dédiée Aris destinés à des projets de relocalisation industrielle et de diversification, Le fonds Impulsion régional géré par l’Irdi-Soridec a été abondé à hauteur de 50 millions d’euros pour intervenir pour des montants entre 500 keuros et 5 Meuros dans les PME. Ce fonds permettra de consolider les fonds propres d’environ 25 entreprises clés pour la filière aéronautique en Occitanie et devrait être opérationnel dès début 2021. Son intervention pourra également être complétée pour certains dossiers plus innovants par l’ARIS. Sur le front de l’avion vert plusieurs initiatives vont se déployer. A Francazal sur 15 000 m2, un pôle hydrogène va se mettre en place associant la R & D, des bancs d’essais, la production d’hydrogène vert pour un projet mobilisant une quarantaine de millions d’euros. Le pole Aerospace Valley lance une appel à projet pour développer  l'aviation légère décarbonée  en  visant un aéronef de 19 places qui pourrait réunir une dizaine d’entreprises. 

La diversification fait partie de la solution car les entreprises qui ne dépendant pas uniquement du seul secteur aéronautique se portent mieux comme l’indique l’enquête réalisée par les CCI en  Occitanie auprès de 2500 entreprises. En pratique quelques entreprises 100% aéronautique se sont lancées dans la production de masque comme AHG, Atelier de la Haute-Garonne. A Béziers, un projet de production d’hydrogène vert est porté par Cameron, filiale de Schlumberger. Dans la formation, le mot d’ordre c’est de garder si possible les compétences avec plusieurs dispositifs complémentaires comme Passerelles Industries lancée avec l'UIMM et France Industrie Occitanie, Former plutôt que licencier, les Contrats RH....

Compte tenu des moyens mis en oeuvre par l’Etat complété par la Région, le secteur reste confiant sur sa capacité à traverser la Vallée de la mort pendant au moins deux ans avant la reprise même si le trafic aérien a déjà repris en Chine.  C’est l’avis de Christophe Cador, représentant du Gifas qui soulignait la solidarité de la filière qui a mis en place une Charte de la relation Client Fournisseur pour superviser les rapports entre les grands donneurs d’ordre et toute la supply chain, mettre de l’huile dans le rouages. La crise est très sévère, pour certains la baisse de commande dépasse les 50%. Pourtant « Il est crucial de maintenir intact ici tous les maillons de la chaîne industrielle, de garder notre supériorité technologique face notamment aux ambitions de la Chine» rappelait Alain di Crescenzo, le président le CCI d’Occitanie.  

Agence Régionale des Investissements Stratégiques (ARIS) : 30 M€

La Région va créer début 2021 l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (ARIS), à hauteur de 30 M€, en partenariat avec la Banque des Territoires et le réseau bancaire régional. Cette agence déploiera une gamme de services allant du foncier et de l’aide à l’immobilier jusqu’aux prêts et investissements pour favoriser la localisation ou la relocalisation en Occitanie de chaînes de valeur et de production. L’ARIS pourra également prendre des participations dans des sociétés de projets pilotées par plusieurs industriels sur des projets stratégiques ou d’innovation et de R&D débouchant à court terme sur une capacité industrielle et commerciale. L’agence est déjà en phase de préfiguration opérationnelle avec une dizaine de premiers projets identifiés et actuellement modélisés financièrement.

Démonstrateurs d’avions verts de 19 places  : 10 M€

Avec MAELE ((Mobilité AErienne Légère et Environnementalement responsable), le pôle Aerospace  Valley souhaite positionner l’Occitanie comme la région leader en Europe de l'aviation légère décarbonnée. Conçus autour d’intégrateurs régionaux, ces démonstrateurs impliquera des PME régionales innovantes ainsi que des laboratoires et bureaux d’études, pour produire des avions de petite capacité, de moins de 20 places, destinés à des trajets courts inter-régions.  Ces nouvelles technologies à moyen terme pourront pour certaines être ensuite adaptées pour les avions de plus grande capacité. Ces travaux permettront  d’accélérer l’émergence de l’avion vert, en complémentarité avec ceux réalisés par le Corac et et Ceansky, futur programme européen vers l’aviation verte commerciale. Un budget de 10 M€ y sera consacré

Avion vert : 5 projets innovants

5 projets de R&D ont été financés sur la thématique de l’aviation verte, comme par exemple le projet d’Ascendance Flight Technologies (Toulouse 31) qui vise à développer un aéronef innovant à motorisation hybride. Cet appareil à décollage et atterrissage vertical à propulsion hybride électrique  vise le marché de la mobilité urbaine et régionale. La Région accompagne ce projet à hauteur d’1,5 M€ au travers du dispositif Contrat Innovation sur le volet grand projet industriel qui prévoit la création d’au moins 50 emplois sur le territoire. C’est l’agence de développement Ad’Occ et son agence d‘aménagement ARAC qui effectue le portage de l’immobilier sur l’aérodrome de Muret-Lherm.

Le projet Gen-Clean porté par Liebherr (Toulouse 31) est soutenu par la Région à hauteur de 1 M€. Il vise à développer un système de pile à combustible à hydrogène pour les secteurs ferroviaire, maritime et aéronautique.

Passerelles Industries : 30 entreprises hors aéronautique engagées

Une trentaine d’entreprises industrielles des secteurs agroalimentaires, énergies, santé et chimie ayant des besoins de recrutement se sont déjà engagées dans le dispositif Passerelles Industries pour placer les salariés de l’aéronautiques dans d’autres filières industrielles en Occitanie.  Parmi elles, le groupe EDF a lancé le 1er octobre l’initiative « challenge aéronautique » pour recruter sur les métiers de l’électrotechnique, de l’électromécanique, de l’électricité, de la mécanique, de la gestion de projet ou d’affaires, de la soudure et de la chaudronnerie. 90 offres d’emplois ont été publiées depuis le lancement du « challenge aéronautique ». Le groupe EDF a par ailleurs élaboré un partenariat avec les entreprises Airbus, Daher, Liebherr et Safran.

Industrie du Futur : 12 accompagnements Pass Rebond

12 accompagnements ont déjà été réalisés dans le cadre du dispositif Pass Rebond pour accentuer le passage vers l’industrie du futur. L’entreprise Ségneré (Adé 65), a ainsi pu bénéficier d’un soutien de près de 200 000 € pour digitaliser son process de production (suivi de la production en temps réel, mise en place d’une gestion documentaire électronique, robotisation industrielle et impression 3D)

Jean Luc Bénédini