Steven van Waardenburg avec DigitalBlend explore les frontières de la réalité

Steven van Waardenburg et son équipe

 

DigitalBlend, jeune société basée à Portet-sur-Garonne, propose à des solutions clé en main de communication. Du film d’animation au stand d’exhibition en passant par des applications plus ou moins complexes, l’équipe garde la maîtrise tout au long du processus. Son fondateur, Steven van Waardenburg, à 27 ans a déjà une expérience professionnelle.

Steven, né à Toulouse de parents néerlandais, est revenu en France à l’age de 10 ans après avoir parcouru plusieurs pays d’Europe à leurs côtés. Déjà polyglotte, il ajoute le français à la maîtrise parfaite de l’anglais, du hollandais et de l’allemand. Durant ses études à l’IUT Génie Mécanique de Tarbes, il se passionne pour l’imagerie de synthèse qu’il perfectionne en autodidacte dans son temps libre. Cette passion lui permet de décrocher en 2 ans au lieu des 3 prévus une license en Art et Images de Synthèse auprès de Studio M à Labège. En parallèle, Steven se lance dans une activité en auto-entreprise.  Et c’est en réalisant ses premiers films d’animation en 3D qu’il fonde DigitalBlend en 2011. Le déclic intervient en 2013, quand Continental lui confie la conception et la réalisation de son stand au salon de l’automobile de Francfort afin de présenter une collection de pièces automobiles. Steven propose alors un projet novateur. La gestion du contenu, en créant un outil maison, un premier écran tactile permettant la navigation dans la base de données des produits du client ainsi qu’un deuxième écran tactile connecté au premier pour l’affichage en 3D temps réel du produit sélectionné dans le véhicule. Le produit proposé fut bien accueilli par le client. Cette réussite permet  à DigitalBlend de se faire remarquer par des grands groupes comme Siemens pour lequel la jeune société réalise une application de gestion des villes du futur. S’en suit une belle collaboration avec Continental.

Pour le salon du camion à Hanovre en 2014, DigitalBlend réalise et conçoit le projet audacieux de présentation de pièces mécaniques réelles disposées sur une table-écran led de 6m2 et mises en situation sur un véhicule virtuel affiché et animé sur la table-écran. l’interraction se faisant par le biais d’écrans tactiles de contrôle.

En 2015, Steven accepte de relever le défi du salon de l’automobile de Francfort. Il met la barre encore plus haut en proposant un stand en étoile articulé autour d’une colonne pentagonale cerclée d’un écran

led à 360° entièrement pensé et réalisé par DigitalBlend. Les branches de l’étoile sont composées de caissons éclairés. Ils contiennent les pièces mécaniques réelles et sont recouverts par des écrans tactiles

semi-transparents. Sur ces écrans sont affichés des scénarios interactifs autour des produits réels. Ces premières expériences ayant reçu un franc succès, Steven décide alors d’élargir son périmètre d’action et commence à travailler pour plusieurs grands groupes nationaux. En 2016, le constructeur immobilier GA, spécialiste et précurseur dans l’utilisation du modèle numérique, lui confie une mission de R & D autour des nouvelles technologies de présentation comme la réalité augmentée et la réalité mixte (Microsoft Hololens). Airbus, qui a créé en interne l’Hololens Academy, fait appel à son savoir faire quant au traitement de fichiers provenant de leurs bureaux d’études, simplifiés et optimisés pour une utilisation en applications 3D temps réel