Sylvie Petitjean : "L'apprentissage, ça va marcher !"

Sylvie Petitjean, présidente de la Fédération de la Fromation Professionnelle Occitanie

Présidente de la Fédération de la Formation Professionnelle (FFP) en Occitanie, Vice-Présidente du Medef Occitanie en charge de l’emploi et la formation, Sylvie Petitjean voit dans la nouvelle réforme de l’apprentissage une réponse adaptée aux problématiques de recrutement des entreprises. Autre conséquence soulignée par l’experte du sujet, un marché de la formation qui va se transformer pour gagner en qualité et se moderniser. 

 

Pensez-vous que la réforme sur l’apprentissage sera efficace et pourquoi défendez-vous cette forme de formation ?

La réforme de l’apprentissage est à mon avis une bonne réponse aux questions des besoins de compétences adaptées aux entreprises. Nous n’avons pas eu le réflexe, dans tous les secteurs professionnels, de recourir à l’apprentissage mais les mentalités ont déjà commencé à changer. Avant, la voie de l’apprentissage était perçue comme une réponse adaptée seulement aux jeunes ayant des difficultés avec le parcours scolaire classique et qui devaient donc se tourner vers un apprentissage plus pratique, voir manuel. Aujourd’hui l’apprentissage peut devenir la voie royale pour à la fois développer ses compétences et accéder au monde du travail, qu’il s’agisse d’une formation de type CAP jusqu’au Bac + 5.

Est-ce que cette réforme pourrait améliorer l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins des entreprises ?
Oui cette réforme est pensée pour une meilleure adéquation entre les besoins des entreprises et l’offre de formation. La réforme se situe dans un contexte où le monde change : on est en phase de destruction / création d’emplois, de compétences, de métiers. Ce sont les entreprises qui, à travers leurs branches professionnelles, vont exprimer leurs besoins, leurs priorités. Ceci conduira les entreprises de formation à construire de nouvelles formations, de nouvelles modalités(...)