SYSTEMES EMBARQUES : Philippe Lefaure : « avec de nouveaux contrats dont Harley Davidson, nous renforçons nos effectifs »

2016 sera un bon cru pour LDL Technology qui a démarré la production de capteurs de pression de pneus pour son nouveau client Harley Davidson en Juin dernier. La Pme va aussi commencer à livrer un constructeur italien de renom dès l’été prochain. Avec cette montée en charge de l’activité,  les effectifs sont renforcés et pourrait atteindre une quarantaine de personnes fin 2017 si objectifs atteints. Des recrutements sont également opérés au sein des deux filiales,  au Japon et aux USA (1).

Adressant le marché des véhicules terrestres à l’exception des automobiles de grande série, l’entreprise compte dans son portefeuille client des fabricants de deux roues comme Kawasaki, Honda, Triumph…Elle est aussi positionnée sur des marchés de niche, fournissant des systèmes embarqués pour des camions, des bus, des engins agricoles, des voitures électriques. La société équipe entre autre la Blue Indy (USA) de Bolloré ainsi que la nouvelle Lotus Evora 400 en TPMS (tire pression monitoring system). Elle conçoit des dispositifs de démarrage Mains-libres, des systèmes télématiques couplés à un réseau de capteurs sans fils capables de surveiller la température, l’ouverture des portes d’une remorque frigo (Health Monitoring).

« La course automobile est aussi une niche intéressante d’un point de vue technologique, elle démontre notre savoir-faire dans un environnement extrêmement sévère.

Nous équipons l’ensemble de la moto GP, la F1 électrique et la moitié du plateau endurance LMS » confie Philippe Lefaure, le dirigeant, en citant le partenariat avec Tech1 pour l’écurie Panis-Barthez Racing.

Si la R&D et les fonctions supports sont basés à Toulouse, la fabrication est assurée par un sous-traitant situé à Bangkok sollicité sur les gros volumes (près d’un million de capteurs produits en 2015 sur une ligne dédiée).  La Pme toulousaine dispose aussi d’un site de production à Agen réservé à la moyenne et petite série.

 La concurrence ? « Le marché n’est pas mâture et attire pour l’instant peu de gros équipementiers » reconnaît le fondateur  de l’entreprise. Cet ancien ingénieur de SiemensVDO (Continental) partage son agenda entre Toulouse et le reste de la planète, l’exportation générant 90% du CA qui dépassera cette année les 11 M€.

Emma Bao
Diffusé le 29 février 2016

(1) : La filiale installée depuis 2015 au Japon compte 5 personnes ; celle des USA a été ouverte en 2008, l’équipe est renforcée avec le nouveau contrat signé avec Harley Davidson.


Engagements

Avec la création de LDL Technology en 2004 et son parcours chez SiemensVDO, Philippe Lefaure aligne une expérience de 22 ans dans l’automobile ! Même si son emploi du temps lui laisse peu de temps libre, il est adhérent au club Galaxie et aussi membre du cluster Automotech.