Tarn Service Electronique agrandit son usine

Jean-Charles Breuvart, dirigeant de Tarn Service Electronique.

Tarn Service Électronique prévoit d’agrandir son site de production dès cet été pour continuer à servir les industriels de tous secteurs. Jean-Charles Breuvart, le dirigeant de la PME, double la surface de production et diversifie la clientèle, en se tournant notamment vers les producteurs de drones. 

Lorsque Jean-Charles Breuvart reprend la Société Tarnaise de Câblage Électronique (STCE, entreprise familiale d’une dizaine de personnes en liquidation judiciaire fin 2015), son rêve de devenir entrepreneur se réalise enfin. Ingénieur de formation, il a travaillé chez Airbus, Safran et Thalès, avant de s’établir à Albi pour des raisons personnelles. « Il m’a fallu huit années de recherche avant de trouver l’activité qui me convenait. J’étais consultant à Albi et c’est par hasard que j’ai pris connaissance de la liquidation judiciaire de la STCE ». Jean-Charles Breuvart investit ses propres fonds pour racheter les actifs de l’entreprise aux enchères. Celle-ci redémarre donc en 2016 avec deux salariés. L’entreprise emploie jusqu'à une dizaine de personnes aujourd’hui (5 salariés de l’ancienne activité ont pu être progressivement réembauchés).

Des clients multi-secteurs
L’entreprise rebaptisée Tarn Service Électronique approche le million d'euros de chiffre d’affaires. Son activité n’a pas changé : la fabrication de cartes électroniques pour des prototypes ou des petites séries jusque 5000 pièces. « C’est davantage sur le plan du management que sur le plan technique que nous avons transformé l’entreprise. J’ai essayé d’appliquer le meilleur du management issu des grands groupes et de lier ces méthodes aux avantages de l’agilité d’une petite entreprise », explique le dirigeant. Ses clients sont des bureaux d'études et des industriels de l’automatisme, de la climatisation, de l’aéronautique. Le bouche à oreille semble bien fonctionner, avec en moyenne un nouveau client enregistré chaque trimestre. La capacité de conseil de l’entreprise, sa réactivité et son agilité sont les principales raisons du succès listées par l’entrepreneur. « On ne passe pas directement au devis, on prend le temps d’éplucher les dossiers de production, de conseiller », précise-t-il.  

Une usine deux fois plus grande dès cet été
Tarn Service Électronique prévoit de s’agrandir et programme un doublement de surface de production suite à une nouvelle installation dès cet été à quelques kilomètres du siège actuel (à Marssac sur Tarn). La nouvelle usine passera de 320 à 660 m2. Si une baisse de CA est pressentie côté activité aéronautique, la diversité des secteurs servis devrait permettre à la PME de faire face à la crise économique. La PME s’est tournée récemment vers un nouveau marché, celui des fabricants de drones. En capacité de production, les nouveaux investissements de l’entreprise (autour de 300 000 €) pourront permettre à l’entreprise d’atteindre les 5M€ de CA. De quoi progresser et augmenter la liste des clients.