TELEDIAGNOSTIC INDUSTRIEL : Intesens conçoit des capteurs sans fil et autonomes en éner


 

Chaque année, Intesens décroche un à deux contrats structurants. « Nous avons réorienté notre modèle économique, en choisissant de travailler avec des grands donneurs d’ordres qui définissent l’instrumentation souhaitée » souligne Xavier Lafontan, fondateur de la PME en 2009. Un parti pris qui porte ses fruits puisque la production de capteurs est passée de 100 il y a deux ans à 500 actuellement avec l’objectif d’atteindre le millier en fin d’année.

L’entreprise installée à la Tic Valley a lancé un concept de télédiagnostic industriel innovant, des systèmes sans fil autonomes en énergie surveillant à distance le comportement d’un équipement. Ces électrocardiogrammes miniatures permettent de faire de la maintenance préventive car ils sont dotés de capacités de calcul embarqué pour anticiper les défauts. Ils détectent par exemple un échauffement, des vibrations, des consommations d’électricité anormales…toute une série de mesures et données accessibles sur serveur web sécurisé.

La technologie d’Intesens intéresse plusieurs secteurs d’activité dont les transports et l’énergie…Deux applications ont été déployées dans le ferroviaire. L’entreprise a conçu pour Alstom un calculateur pour surveiller les onduleurs. Les informations, récupérées sur clé USB, seront prochainement exploitables sur Internet (connexion du capteur à une box et remontée des datas sur les serveurs et le web). Pour ce même client, a été mise au point une solution sans fil pour mesurer et géolocaliser l’énergie consommée à bord des tramways. Les données sont automatiquement synchronisées sur un serveur distant par GSM.  Cette instrumentation embarquée dans un petit boîtier magnétique permettra aux opérateurs d’être alertés en temps réel en cas de dysfonctionnement, un monitoring qui  réduira la facture d’électricité. Plusieurs sites en France et à l’étranger seront équipés de cet appareil.

Pour aller plus loin dans la démarche, Alstom travaille sur la récupération de l’énergie issue du freinage des rames pour la stocker et la remettre au service du tramway. Intesens est associée à la R&D sur le stockeur, se positionnant sur le volet télédiagnostic.

Toujours dans le domaine ferroviaire, la PME a été sollicité par la SNCF pour réaliser la surveillance d’infrastructures à distance et avoir en temps réel un check-up de l’état du rail.

Sur la partie communication M2M, la plateforme iDIAG gagnera en simplification. Plus besoin de relier les capteurs à une box, la transmission des données s’effectuera via le réseau cellulaire bas débit de Sigfox. Intesens est d’ailleurs partie prenante du projet Object world porté par cet opérateur toulousain qui a révolutionné l’internet des objets.

Avec un carnet de commandes qui s’étoffe d’année en année, le spécialiste du télédiagnostic industriel qui emploie 8 personnes aura réalisé 750 000 € de revenus en 2012. Après une première levée de fonds de 540 000 mobilisée en  2010, une deuxième levée de fonds  est envisagée en 2013. Pour accélérer le développement commercial, 800 000 € sont visés et il n’est pas exclu de faire entrer un industriel dans le capital.

Emma BAO
Diffusé le 26 décembre 2012

 

 

Encadré 1

 

 

Impliquée dans Neosat

 

Ce programme financé dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir vise à réduire de 30% le coût d’un satellite actuel. Ce qui suppose une R&D à tous les niveaux. Ce projet mobilise de nombreux acteurs, Intesens apporte sa contribution au sein du consortium Astrium, Thales Alenia Space et Cnes. L’Esa est aussi dans la boucle.

La Pme travaille sur la partie essais au sol, une activité qui utilise quelque 800 capteurs avec leurs fils. « Nous planchons sur un petit capteur de température sans fil » indique Xavier Lafontan en évoquant également un autre axe de recherche consacré à la surveillance des batteries lithium-ion.

 

Encadré 2

 

A retenir

-L’entreprise a été fondée en 2009 dans le cadre d’un transfert de technologies de NOVA MEMS, société d’ingénierie technologique partenaire du Cnes.

-Type d’applications : la surveillance des infrastructures, des machines tournantes (mouvements vibratoires…), les systèmes électriques.

-Intesens axe son modèle économique sur trois piliers : la vente de capteurs, le volet télécom/M2M/technologies Web, les services de télégestion et hébergement.