TIC : Avec sa plateforme de télécommunication web mobile, Unitag vise un marché mondial de masse

« Sur un marché très concurrentiel, nous sommes les seuls à proposer une solution globale permettant aux entreprises d’internaliser leur communication sur mobile » résume Alexis Laporte, un des 5 associés fondateurs d’Unitag en détaillant les principales fonctionnalités de la plateforme développée par cette start-up toulousaine. L’offre qui s’adresse également au grand public, comprend un générateur de QR Codes personnalisés, un éditeur et gestionnaire de sites web mobiles, des outils d’administration et de suivi (statistiques, géolocalisation, filtrage).

Cette plateforme de télécommunication web mobile se démarque aussi par sa facilité d’usage, une prise en main très simple qui a séduit d’entrée les professionnels de la communication. Après avoir lancé dès 2011 un des tous premiers générateurs de QR Codes permettant à chaque client de composer le sien en choisissant des formes, des couleurs, des logos…, Unitag a enrichi ce service en rajoutant plusieurs options (statistiques, URL éditable, visites filtrables, export des données…) ainsi que l’enregistrement de la carte visite sur la liste des contacts téléphoniques.

L’étape suivante a été le développement d’U.me, une interface permettant de créer en quelques minutes ses propres pages web au format mobile. Un espace  interactif et personnalisable qui permet au détenteur d’un téléphone portable d’ajouter du texte, des photos, des boutons, des formulaires de contact, de sondage…. Toute une palette d’applications qui facilitent la présentation d’une société, d’un CV pour une demande d’emploi, d’un événement, d’un produit…

La R&D se poursuit avec l’objectif d’intégrer en 2013 à cet éditeur de sites mobiles de nouveaux systèmes d’accès autres que le canal actuel. « Nous travaillons sur des compléments au QR Code comme les SMS ou les mails ainsi que sur des technologies de substitution comme le NFC, les Bleams, les TAG 2D » indique Benoît Reulier, un des associés d’Unitag.

En peu de temps, l’entreprise fondée en 2011 par 5 porteurs du projet encore étudiants, compte dans son portefeuille plus de 650 clients. Parmi ceux-ci, on peut citer Volvo, TNS Sofres, BNP Paribas, Cacharel, Crédit Agricole, Le Monde, Havas, Publicis, de nombreuses agences de communication digitale…Les valeurs d’achat sont faibles pour adresser  un marché de masse
mondial (40% des acheteurs d’Unitag sont implantés à l’étranger !). La grille des tarifs oscille
entre 100, 300 et 800 €. Exploité en mode SAAS, l’abonnement à la plateforme est annuel. Les pages mobiles sont vendues à l’unité, la moyenne du crédit acheté s’élève à 30 €. Le dialogue  entre Unitag et ses clients est essentiel pour tenir compte des remontées terrain, répondre aux attentes, faire évoluer le produit en collant à la demande.

Parmi les axes de croissance figurent le déploiement international, l’innovation avec une prise en compte des futures technologies comme les lunettes Google ou l’arrivée du html 5. Avec des investissements autofinancés et un CA de 150 000 €, Unitag prépare une levée de fonds, visant les 300 000 €. De quoi accélérer la diffusion d’une offre idéale pour  le web marketing. Ce qui suppose sur les marchés extérieurs,  des partenariats, des alliances stratégiques, souvent avec des indépendants qui souhaitent étendre l’éventail des prestations. Le potentiel commercial est énorme, le nombre de mobinautes dépassera celui des internautes en 2014 !

Emma BAO
Diffusé le 26 février 2013