Toulouse ville verte : Jean-Luc Moudenc veut accélérer le mouvement

Le Jardin royal à Toulouse. crédit : Toulouse Tourisme.

A l'occasion de ses voeux à la presse ce jeudi 10 janvier, Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse, a souhaité faire un focus sur les actions à venir  en faveur de l'environnement. Cela reviendra concrètement à une végétalisation accentuée : plus d'arbres dans la ville, de jardins potagers, de plantations dans les entreprises et logements (encouragement à construire avec des murs végétalisés, et des espaces verts). De 2014 à 2018, 15 500 arbres ont été plantés. 4 200 arbres supplémentaires seront plantés en 2019.
Côté transports, un effort significatif sera réalisé en faveur de la pratique du vélo (budget de 25 M€ et prime pour l'acquisition d'un véhicule électrique). Celle-ci a déjà fortement augmenté dans le centre-ville et a atteint les 50 % de la population pour une conduite quotidienne. L'utilisation de véhicules électriques va aussi progresser.  40 % du parc de véhicules de la métropole devrait être électrique (contre une exigence de 20 % imposée par le gouvernement). Le covoiturage, le télétravail seront aussi des pratiques davantages encouragées dans l'année qui vient. Autre initiative favorable à la dépollution : la baisse du nombre de passages des bennes à ordures, suite au constat que les bacs n'étaient pas présentés ou peu remplis après deux passages ou un seul (selon les configurations des quartiers et habitats, les passages sont de deux à trois faois par semaine, il passeront de deux à une fois par semaine). Cette mesure ne pourra pas être suivie dans le centre-ville toulousain car les contraintes ne sont pas les mêmes (vieux immeubles collectifs). "Par cette mesure nous diminuerons de 200 000 le nombre de kiomètres parcourus, soit 420 tonnes de CO2 de moins qui seront rejetés", a indiqué Jean-Luc Moudenc. 

Plus de panneaux photovoltaïques dans la ville rose
Dans le domaine photovolatïque, Jean-Luc Moudenc compte accélerer le mouvement notamment avec trois projets en cours d'étude sur l'Oncopole, sur les toits des bâtiments de Toulouse Métropole à Marengo et sur ceux du futur Parc des expositions (le Meett). Des intallations avaient déjà été inaugurées sur le toit du Grand Marché Min de Toulouse en 2018. Le réseau de chaleur urbain sera lui étendu de 30 km, pour permettre la prodcution durable de chaleur pour près de 45 000 habitants. Autre énergie à économiser : l'éclairage. La start-up locale Kawantech qui conçoit des véhicules intelligents travaille avec les collectivités pour optimiser ces dépenses.