TRAITEMENT DE L'EAU DES PISCINES : Corelec a lancé une gamme d’électrolyseurs au sel plus « techno » !

 

Sur un marché très concurrentiel,  le traitement de l’eau des piscines, Corelec se démarque par l’innovation et la performance des produits assorties d’un prix compétitif. Ce fabricant d’électrolyseurs au sel a déposé deux brevets améliorant le fonctionnement, l’efficacité énergétique et la résistance à la corrosion du système.

L’autre ingrédient de la réussite, c’est la qualité du service proposée aux « piscinistes » et installateurs. « Nous sommes très réactifs sur les délais, le conseil prodigué et le SAV » souligne Loïc Le Ravallec, dirigeant de la PME en insistant également sur la formation dispensée aux professionnels.

Pour soutenir la R&D et l’instauration de nouveaux process, la société a bénéficié d’un contrat d’appui de la Région et d’un financement de BPIfrance. Cet accompagnement lui a  permis de lancer sur le marché une gamme plus technologique,  capable de contrecarrer les importations en provenance de Chine ou de la zone dollar. Si bien que Corelec a étendu son rayonnement en national et a démarré l’exportation sur l’Europe et le Maghreb. La présence aux grands salons internationaux continuera à booster les ventes. Des commerciaux multicartes se chargent de la diffusion des appareils. Une centaine de piscinistes indépendants figurent dans le portefeuille clients.

Après une croissance de 30% du chiffre d’affaires en 2015, un score similaire est prévu cette année. L’intégration (suite à une liquidation) d’un nouveau métier, la réalisation de coffrets électriques pour piscine,  a contribué à cette augmentation de l’activité. Quant au modèle économique choisi, la PME s’est focalisée sur la conception, l’assemblage, la commercialisation/maintenance, confiant à un réseau de sous-traitants la production des pièces et composants. La majorité des savoir-faire sollicités (en électronique, plasturgie, thermoformage, informatique industrielle, mouliste…) proviennent de la région.

Ayant emménagé dans des locaux en propre, un bâtiment à structure bois, Corelec dispose d’un cadre de travail optimal pour faire face à la montée en cadence et poursuivre l’enrichissement du catalogue.

L’engouement pour cette alternative qui évite le picotement des yeux, l’odeur de chlore, la décoloration des tenues de bain…ne tarit pas. Les particuliers plébiscitent de plus en plus les électrolyseurs au sel, des appareils plus écologiques et aussi pratiques qu’efficaces.

Emma Bao

Diffusé le 29 février 2016
 

A retenir

-CA 2015 : 1,7 M€

-Part de l’exportation : 6 à 7%

-Effectif : une douzaine de personnes

-Volumes produits en 2015 : 3500 appareils de traitement de l’eau ; 2000 coffrets électriques

 

Bref historique

Au départ, la réalisation des électrolyseurs au sel pour le traitement de l’eau des piscines, était une activité lancée en 98 par le BE Studelec. Ce dernier a ensuite externalisé ce métier, ce qui a donné naissance en 2004 à la spin-off Corelec. Loïc Le Ravallec a racheté l’entreprise en 2009 via un montage LBO. Cet ancien salarié d’Orange, rompu à l’international, a d’abord conforté la distribution de la gamme existante pour s’atteler dès 2013 à la R&D et mise sur le marché de solutions aussi compétitives que performantes.