TRANSPORT AERIEN : Air+Hélicoptères seul opérateur avec une offre globale sur une bande de 300 km entre Bordeaux, Toulouse et Perpignan

    

Ayant dirigé pendant une vingtaine d’années une entreprise spécialisée dans la signalétique et muséographie, le fondateur d’Adam Marquage démarre une nouvelle activité dans le transport aérien. Non sans plusieurs atouts au départ.  La bonne connaissance du tissu économique régional et les compétences en marketing/commercial ont permis à Alain Amouyal d’assurer un décollage rapide à Air+Hélicoptères. En tant que pilote de ce type d’appareil et d’avions de tourisme, il concilie sa passion de l’aéronautique avec sa vie professionnelle.

Pour assurer le développement, plusieurs marchés sont ciblés tout comme a été privilégié le déploiement géographique. Disposant d’un Ecureuil sur Toulouse, d’un bimoteur Ecureuil sur sa base de Bordeaux, la société intervient sur le transport à la demande et le travail aérien (héliportage sur sites difficiles d’accès, levage de charges, tournage de films, prise de photos…). Le volet formation constitue un axe de croissance important. Prochainement, la flotte s’enrichira d’un hélicoptère école (un « Cabri ») qui tournera entre Toulouse, Auch et Bordeaux.

Afin de mieux mailler le territoire, un partenariat a été noué avec Héli-Challenge, basée à Gap dans le Sud-Est. Cet opérateur ayant aussi une vocation maintenance, Air+Hélicoptères compte également développer sur Auch et Toulouse cette prestation.

Par ailleurs, l’aménagement sur mesure, la personnalisation des équipements intérieurs et extérieurs (y compris le cockpit) constituent un débouché important.

Faisant partie du pool des acteurs s’implantant sur Francazal, la PME a réservé 400 m2 sur la base avec une option de 200 m2 supplémentaires pour accueillir l’hélico école.

Le transporteur aérien souhaite aussi disposer d’une hélisurface au pied d’Aéroscopia, près de l’aéroport et d’Airbus. Un lieu idéal pour organiser des vols d’affaires ou touristiques mais aussi pour y installer un centre de formation. Eurocopter encourage ce projet qui permettrait ainsi aux étudiants de l’ISAE de se familiariser avec l’environnement hélicoptère, en bénéficiant de la présence  à proximité du musée de l’aéronautique. « Le constructeur d’hélicoptères pourra aussi solliciter notre centre d’équipement de Francazal pour personnaliser les aéronefs, préparer à la revente les appareils d’occasion » souligne Alain Amouyal.

Seul acteur avec une offre aussi complète sur une bande de 300 km entre Bordeaux, Toulouse et Perpignan, Air+Hélicoptères devrait doubler cette année son chiffre d’affaires.

Si le vol à la demande se banalise en Aquitaine, du chemin est à parcourir sur Midi-Pyrénées. Le déplacement taxi aérien est un support de vente, un outil très souple d’utilisation pour les incentives et autres événementiels prestigieux. Il n’est pas rare que sur Vinexpo, les clients et prospects soient invités à découvrir sur place un château en empruntant l’hélicoptère ! La réduction des budgets incite  les grands comptes à délaisser les destinations étrangères et à proposer la France pour leurs opérations marketing ou communication. Midi-Pyrénées avec ses grands sites a une carte à jouer pour accueillir de plus en plus de séminaires et congrès. Dans cette perspective, l’hélicoptère est une solution logistique idéale pour vaincre rapidement les distances.

En notes

Effectifs : 4 salariés

CA 2010 : 440 000 euros ; doublement prévu en 2011.

2 bases : Toulouse et Bordeaux

Parmi les références clients : Airbus, Grand Toulouse, la Région Midi-Pyrénées, RFF, Ushuaia Nature, Une agence sur le tournage d’un fil

Emma BAO
diffusé le 24 mars 2011