TRANSPORTS : Blanc Transports Véhicules conforte les services en b to c et parie sur les énergies propres.

C’est la première entreprise à avoir mis le cap sur Eurocentre en 1994, quittant la zone logistique de Fenouillet. Occupant la plus importante emprise foncière de ce parc d’activités, Blanc Transports Véhicules n’a pas cessé de diversifier son activité depuis son installation sur le site, intégrant au passage les technologies numériques.
Faisant partie du Groupe Charles André depuis 20 ans, la PME dirigée par Eric Sengers, mène de front plusieurs projets ambitieux assortis de création d’emplois.

Davantage de prestations en b to c

Parmi les faits marquants, la société se lance dans le b to c, prenant position dans la  location de voitures en devenant dépositaire de Hertz. Accueillir du public, livrer à domicile font partie des nouveaux métiers de ce transporteur de plus en plus ancré dans la prestation de services. Ainsi, BCAuto Enchères, un pure player,   lui a confié la préparation de son stock à enchérir en ligne (lavage, contrôle mécanique, relevé de dommages, prise de vue de chaque voiture publiée sur le site…) et la  remise du bien à son acquéreur…« Nous disposons d’un laboratoire photo de 13 m sur 8 pour photographier et mettre en ligne les images et ce au logotype des e-marchands » complète Eric Sengers.

Alimenter les véhicules électriques via la centrale verte

Certes le pourcentage de voitures électriques transitant sur le site est très faible. Ce qui n’empêche pas le groupe Charles André de parier sur ce mode de transport propre, en installant des bornes de recharge rapide alimentées par la centrale photovoltaïque. Le site de Rivesaltes inaugure une installation de ce type, les panneaux solaires couvrant également les besoins de la structure. Sur Eurocentre, l’entreprise est déjà équipée d’une toiture photovoltaïque de 15 ha (1) qui améliore les conditions de travail des salariés tout en protégeant les voitures de la grêle. Blanc Transports Véhicules projette en 2017 l’aménagement d’une troisième centrale, pour approvisionner en énergie 20 bornes de recharge rapide de véhicules électriques et satisfaire ses propres pointes de consommation. « Sur cette extension, à la différence de la 1er tranche, nous serons engagés en tant qu’investisseur » complète le directeur.

Par ailleurs, la société a loué une surface foncière à Fenosa Gaz Natural qui va installer une station de GNL-GNV dédiée aux nouveaux poids lourds. Une alternative au gazole qui séduit de plus en plus de transporteurs désireux de limiter la pollution de l’air.  

Avec tous ces nouveaux projets, Blanc Transports Véhicules qui emploie déjà 200 salariés,  va continuer à conforter ses effectifs en même temps que s’accélère la diversification du groupe.

Emma Bao
Diffusé le 1er novembre 2016

 (1) : cette dernière produit 12 mégawatts, l’équivalent de la consommation de 3000 foyers.


3 métiers,  2 flux de voitures, le neuf et l’occasion


Blanc Transports Véhicules GCA effectue le stockage des véhicules neufs et d’occasion. L’entreprise assure également le transport régional, national et européen des voitures. Elle intervient souvent dans un rayonnement de 300 km autour de Toulouse et dessert la métropole la nuit pour ne pas perturber la circulation.

Elle exerce une activité atelier, se chargeant de la « mise à la route » des véhicules neufs et du reconditionnement à la vente des véhicules d’occasion. « L’entreprise traite 150 000 véhicules/an dont 70 000 voitures neuves. Le véhicule d’occasion progresse d’année en année » constate le directeur du site en insistant sur le développement de la prestation de service pour les e-marchands, les concessionnaires, les groupes de distribution. Tous ces clients ont besoin d’une logistique sur mesure pour déplacer leurs flottes, expertiser, réparer, photographier le bien commercialisé en ligne… Quant à la « mise à la route », elle revêt plusieurs opérations comme l’enlèvement des protections de transport, la mise des pneus à la bonne pression, l’initialisation de la voiture en connectant tous les calculateurs en « mode client »…

 

Développement du stockage et vente de véhicules

Renault Toulouse installe en 2017 une agence sur une parcelle louée par Blanc Transports Véhicules pour exposer, vendre physiquement et sur Internet des voitures.  La diversification continue donc à bien se développer sur le site avec l’accueil de partenaires professionnels de la vente de véhicules.


Président de L’ASL d’Eurocentre

Eric Sengers est le président de l’association des propriétaires d’Eurocentre (ASL).  Le tissu économique est particulièrement dense, Eurocentre compte déjà 185 entreprises et 3800 salariés ! L’association historique fédérant les propriétaires et exploitants d’immeubles tertiaires continuera à jouer son rôle, mais s’oriente vers la création imminente du tout nouveau Club d’Entreprises d’Eurocentre et du Frontonnais qui aura  vocation à accueillir des sociétés de toutes activités implantées sur ce territoire, des collectivités locales et syndicats d’aménagement.

Confrontés à des problèmes de recrutement et de notoriété des métiers de la logistique, l’équipe de l’ASL avec les entrepreneurs du site organisent une semaine « Ecole-Entreprises ». Ces portes ouvertes ont accueilli en 2015 plus de 1500 élèves de notre région.  «  Il est important que les jeunes générations découvrent nos métiers  dans le nouveau monde connecté des affaires et de la logistique », commente Eric Sengers.

L’ASL s’implique aussi aux côtés de Pôle Emploi et des bureaux de l’emploi des collectivités locales dans la mise en place d’une future « antenne » emploi sur Eurocentre.

Le Club organisera aussi des rencontres à thèmes, traitant de sujets transverses intéressant l’ensemble des adhérents.


Parcours

Cet ancien diplômé de Sup de Co à Pau a effectué toute sa carrière dans les transports. Après avoir intégré le groupe Montlaur (disparu depuis), il a rejoint Blanc Transports Véhicules en 1987 comme directeur technique d’exploitation au côté du directeur Georges Blanc avant de prendre la direction de la filiale du groupe GCA au départ en retraite de ce dernier.

 

 

A retenir

-Création de Blanc Transports Véhicules en 1967 par Georges Blanc qui,  bien qu’ayant cédé en 1997 la société au Groupe Charles André, est resté dans l’entreprise jusqu’à son départ à la retraite en 2004.

-Rotation du stock de véhicules : 15 jours en moyenne sur les véhicules neufs, 30 jours sur les véhicules d’occasion.

-Blanc Transports Véhicules dispose d’une agence à Blagnac qui livre 1500 véhicules/an à des Français  résidant à l’étranger  qui reviennent en France en bénéficiant du transit temporaire. Ils achètent le véhicule en étant exonérés de la TVA sur une période de 6 mois maximum, ayant ensuite le choix de l’acquitter en se portant acquéreur du véhicule ou de le restituer au constructeur.


Déclin du transport ferroviaire

Du temps où il était implanté à Fenouillet, Blanc Transports Véhicules recevait 50 à 100 wagons/jour contre 20 à 30 wagons/semaine actuellement,  c’est dire le déclin du rail pour le transport de voitures. Une désaffection liée à la délocalisation des usines, à la percée des immatriculations étrangères sur l’hexagone…En Espagne, les constructeurs sont devenus omniprésents et les problèmes d’écartement ferroviaire ont plaidé en faveur de la route. 70% des véhicules réceptionnés sur Eurocentre par GCA arrivent par camions. D’où l’aménagement d’une file d’attente pour organiser les déchargements. On notera que les 30% des volumes de véhicules neufs toujours acheminés par wagon proviennent des usines de PSA. « S’il y avait une véritable volonté politique, le ferroviaire pourrait peut-être renaître  et  répondre aux besoins des constructeurs qui pourraient imaginer une mutualisation de moyens afin de massifier l’approvisionnement vers quelques plateformes communes et embranchées fers, le poids lourds « propre » se  recentrerait alors sur la distribution capillaire  » commente Eric Sengers.

Aujourd’hui, le transport maritime de voitures est monté en puissance d’année en année suite aux différentes délocalisations et à la mondialisation, l’offre automobile s’est fortement élargie, pour autant le marché s’est stabilisé depuis quelques années. L’ère de l’auto « connectée » débute, l’auto-partage se développe, nous devrons continuer à nous adapter pour participer au changement  et faire partie des nouveaux   e-logisticiens.