TRANSPORTS PROPRES : Sébastien Kulak : top départ à Auch pour la chaîne d’assemblage des Colibus

 

 

  

«Contre vents et marées, je mets en œuvre la stratégie annoncée» déclare d’entrée Sébastien Kulak, le fondateur dirigeant d’Helem qui vient d’inaugurer à Auch la première chaîne d’assemblage

du Colibus. Ce véhicule électrique, idéal pour la logistique du

dernier kilomètre, vient aussi d’obtenir l’homologation

européenne avec 12 mois d’avance !

Après la réalisation d’une dizaine de pré-séries testées par différents clients en conditions réelles,  le coup d’envoi a été donné pour une production en série. Les premiers exemplaires sortis de la chaîne ont été  livrés à DHL et à un sous-traitant UPS.

L’organisation choisie, très éloignée de ce qui se pratique dans l’automobile, place les hommes au cœur du système. De ce fait, une équipe de 8 à 10 opérateurs assure l’assemblage intégral d’un Colibus, une tâche qui nécessite une quarantaine d’heures environ. Un réseau des sous-traitants livre les équipements élémentaires, l’objectif étant de tendre vers des sous-ensembles de plus en plus complets pour multiplier par 4 les cadences. Plusieurs acteurs régionaux sont dans la boucle des fournisseurs partenaires tels que Soplami pour la carrosserie thermoformée, Safra impliquée dans le projet de bus de 14 places (sur la partie aménagement intérieur), des sociétés gersoises sur un large éventail de pièces…

Des concessions faisant aussi office de centre SAV sont appelées à se développer à l’échelle européenne par des contrats de licence. La première concession a été installée à Auch où est implantée l’usine. Une autre a été ouverte à Aix-en-Provence. A Paris et Strasbourg a été choisie la formule du partenariat. Ces établissements assurent les livraisons des clients et des collectivités engagées sur des contrats-cadres. «Ce qui générera de la valeur ajoutée dès 2015, c’est le véhicule connecté au SAV» précise Sébastien Kulak en évoquant le décollage du chiffre d’affaires qui devrait passer de 500 000 € à 3,5 M€ cette année.

Les perspectives commerciales sont encourageantes. Un projet est en cours  à Paris avec la Poste Courrier du Louvre désireuse d’adapter un véhicule à un besoin précis.  Toujours pour ce groupe, des commandes ont été livrées à Exapaq. Des consultations ont lieu avec Chronopost. En portefeuille, la Pme totalise  une quarantaine de machines à livrer en contrats-cadres. 400 autres sont en prospect.

Un des attraits du Colibus réside dans sa modularité, la structure étant personnalisable selon les applications envisagées par les clients.

Si la dernière levée de fonds de 900 000€ a permis de financer l’étape d’industrialisation, la société cherche à consolider le bas de bilan (via l’emprunt), avec l’objectif de mobiliser 600 000€. De quoi financer la montée en puissance commerciale et la R&D pour lancer d’autres versions métiers comme un aménagement frigo, l’accueil de plateaux repas, les espaces verts…

Sébastien Kulak avoue bénéficier d’un bon soutien de la part de la communauté d’agglomération d’Auch qui a facilité l’installation de l’usine, de la Région via les contrats d’appui, de BPIfrance Midi-Pyrénées…et du Ministère de l’écologie et du transport.

 
Emma Bao
Diffusé le 27 février 2014

A RETENIR

Cœur de métier hérité du sport automobile : le châssis en panneaux sandwich aluminium, une structure très légère de 56 kilos !

 Implanté dans un bâtiment de 5 000 m2 à Auch

 Helem emploie 25 salariés et compte doubler les effectifs si le financement de la croissance est assuré.

 Performances du Colibus : même rentabilité en exploitation qu’un véhicule thermique. Emport : 8 m3 de charge, 800 kilos tolérés.

 Lors de l’inauguration du Colibus série étaient présents plusieurs clients et donneurs d’ordres dont Exapaq, DHL, Chronopost mais aussi Transdev, Vert Chez Vous venus  présenter leur analyse du marché et leurs ambitions avec Colibus pour les années à venir. Cette manifestation a été l’occasion de remettre en main propre, les clés des Colibus n°10 à DHL et n°11 à Tel Express (sous-traitant UPS et Chronopost).