TRAVAUX PUBLICS : STTL investit dans une pelle de démolition se déployant à une hauteur de 32 mètres


Christophe Devillette-Pdt de STTL                 
Après avoir été précurseur sur la région en acquérant en 2002 la première pelle de démolition dépassant les 20 mètres de hauteur, STTL créée à nouveau l’événement en s’équipant d’un engin de 75 tonnes, se déployant sur 32 mètres ! Avec cet investissement, la PME pourra détruire plus aisément les grandes barres d’immeubles, les ouvrages de grande dimension comme les châteaux d’eau…

Acteur majeur en Midi-Pyrénées dans la démolition de bâtiments et l’étaiement de façades anciennes (1), cette PME familiale implantée à Bruguières compte dans son portefeuille clients de nombreux donneurs d’ordres privés (promoteurs, bailleurs sociaux…) et publics. En croissance régulière de l’activité, la société  reprise en 1999 par un quatuor aux savoir-faire complémentaires, s’est vu confier récemment le démantèlement de 3 immeubles à Empalot, celui du site Sanofi à Labège...Parmi les chantiers en cours figure la destruction des gradins en béton du Stadium (22 684 places) qui rénove ses installations pour se mettre aux normes de l’UEFA Euro 2016.  STTL va aussi raser 7 petits immeubles de 2 étages (Cité Blanche) aux Izards ainsi que 197 logements aux Barradels à Blagnac. Sans oublier le cinéma Les Nouveautés (Bd Carnot) qui ne conservera que sa façade principale. Passée maître dans la sauvegarde et donc la stabilisation des bâtis anciens,  l’entreprise compte à son actif plusieurs exemples d’étaiements dont le Grand Hôtel rue de Metz et la Caisse d’Epargne rue Alsace-Lorraine.

« Notre succès est lié au bon rapport qualité/prix mais aussi aux compétences de nos hommes très impliqués au quotidien » souligne Christophe Devillette, président de cette PME qui dans le pool de direction compte aussi son père Guy et deux autres associés, Antoine et son frère José Hernandez. Ces anciens cadres de Lamic TP (disparue en 98) s’appuient sur leurs enfants pour assurer la relève, ces derniers étant déjà en poste au sein de l’entreprise.


(1) : l’entreprise s’est aussi diversifiée dans le négoce de produits pétroliers et la livraison du carburant.

Emma BAO


En notes

Effectifs : 42 salariés

CA 2013 : 11,5 M€