Trois questions à Marc Fridman, président régional de la Fédération Nationale de l'Habillement

Enquelques mots, comment seporte le commerce de l’habillement ? C’est très simple : depuis le 1er avril, tout est fermé. Et quand un commerce est fermé, il perd 100% de son activité. C’est une situation terrible, mêmepourles commercesqui ontréussi à mettre en place le click and collect : au mieux ils ont sauvé jusqu’à (...)