Valdeme. La filiale marocaine de Sovamep s'équipe pour traiter les déchets aéronautiques

A Casablanca, Valdeme, filiale marocaine de Sovamep, consacre 40 % de son activité à la collecte et au traitement des déchets issus de l’industrie aéronautique.

En activité depuis une vingtaine d’années, Valdeme, filiale du recycleur toulousain Sovamep, engage d’importants investissements pour traiter les déchets de la filière aéronautique installée au Maroc. Son pari : garantir les mêmes process et exigences qu’en Europe.

Sovamep dispose d’un site de 20 000 m² à Muret, aux abords de Toulouse. Avec ses 20 salariés (CA 2018 : 18 M€) et un outil de production conséquent (3 M€ ont été dépensés en 2018 pour l’installation de nouveaux équipements sur ce site classé ICPE, Installations Classées pour la Protection de l'Environnement), l’entreprise recycle jusqu’à 95 % des déchets qu’elle récupère. Sont récupérées et traitées 8000 tonnes de déchets à l’année : des métaux ferreux ou non ferreux, provenant d’entreprises de tous secteurs (hors BTP), avec une forte hausse actuelle sur l’activité de traitement des métaux précieux. Installée à Casablanca depuis une vingtaine d’années, la filiale marocaine du groupe, Valdeme, voit son activité évoluer avec l’intensification de l’arrivée d’industriels étrangers dans l’aéronautique (40 % de l’activité), l’automobile (40%) et d’autres domaines comme le ferroviaire ou l’agroalimentaire.

Mêmes standards de récupération qu’en Europe
Valdeme (une soixantaine de personnes) sert essentiellement des clients étrangers : « Le marché local n’est pas encore mature sur les questions du recyclage, même si ces derniers temps on sent une réelle prise de conscience », observe Philippe Baudet le dirigeant de la filiale et directeur général du groupe. Ce dernier est le fils du fondateur du groupe Alain Baudet (Vincent Delage, président, a racheté la majorité des parts de Sovamep en 2014). Philippe Baudet se tient prêt et se positionne déjà pour récupérer quelques places sur le marché local. En attendant, le travail ne manque pas, notamment dans la récupération des déchets aéronautiques : installés à Casablanca, Rabat ou Tanger, Stelia Aerospace, LPF, Figeac Aero, Aerem, Mecachrome, Lisi, Nexteam, WeAre Group, Safran utilisent les services de Valdeme pour leurs (...)