VEHICULE A HYDROGENE : Inauguration de la première station-service publique à hydrogène à Albi

Les premiers utilisateurs d’automobiles à hydrogène pourront se ravitailler à la station-service implantée sur l’autodrome-aérodrome d’Albi. Centre d’essais pour véhicules et équipements à énergie renouvelable à hydrogène, la Sem Eveer’Hy’Pôle vient d’inaugurer cette première installation publique (1) H2 du corridor Rodez-Albi-Toulouse-Espagne/Andorre. A 70 km de distance, un autre point de distribution aménagé par la société Braley sera ouvert fin 2016 à Rodez.

Pour la circonstance, de nombreux acteurs de la filière des transports propres ont assisté à « un plein à la pompe » effectué sur une Kangoo électrique équipé d’un kit prolongateur d’autonomie à pile à combustible . Des essais sur piste ont d’ailleurs été proposés aux volontaires.

Présidé par Jean-Marc Pastor (ancien sénateur du Tarn), le syndicat mixte pour la valorisation des déchets ménagers Trifyl a passé une première commande. Un choix d’autant plus judicieux que cette structure produit du biogaz destiné à trois applications : la cogénération, le bio-méthane (2) et l’hydrogène (démarré il y a 5 ans).

La Poste va expérimenter sur le département tarnais deux exemplaires de la Kangoo ZE adaptée H2. Les chauffeurs se serviront à la station-hydrogène du circuit d’Albi qui dispose aussi d’une borne de recharge rapide pour véhicules électriques.

Cette initiative optimise les conditions de distribution du courrier avec des tournées supérieures à 100 km, des températures froides l’hiver, des terrains vallonnés. La décision finale d’achat sera prise en fonction de deux critères, le développement durable avec l’utilisation d’un hydrogène vert et le coût économique avec une évaluation du  ROI. Le groupe qui fait partie des pionniers de la mobilité propre, détient la première flotte électrique du Tarn (3).

Autre acteur de référence, la Safra. Seul constructeur en France d’autobus, cette PME a développé Businova, un concept innovant de bus trihybride qui « consomme 4 fois moins qu’une version diésel » a précisé Vincent Lemaire, président de la société. Ce mode de transport propre « Made in Albi » est évolutif. L’entreprise est impliquée dans deux programmes de recherche (4) pour mettre au point une solution zéro émission. L’hydrogène fournira le complément d’énergie nécessaire. « Pour franchir ce gap, il faut mobiliser 1 M€ d’investissement » a estimé le dirigeant de Safra.

Président de la Sem Eveer’Hy’Pôle, Jean-Michel Bouat (adjoint au Maire d’Albi délégué au développement durable et à l’agriculture urbaine) a rappelé la vocation de cette structure qui intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène énergie ainsi que sur les technologies des énergies décarbonnées associées. Tout un écosystème tarnais est à l’œuvre pour impulser la mobilité hydrogène que ce soit sur les applications (automobile, aéronautique…) ou la production verte de cette énergie via l’électrolyse de l’eau, la valorisation du biogaz…Plusieurs grands laboratoires de recherche sont dans la boucle pour travailler sur le reformage du biogaz, la méthanisation, les composants et systèmes énergétiques. La formation, la maintenance, les essais et la sécurité sont aussi une des composantes clés du succès de cette filière régionale, en bon ordre de marche  par rapport à la vision nationale H2 Mobilité France.

(1) : Pour cette station-service, la SEM Eveer’Hy’Pôle a bénéficié du soutien financier de la Région, du Conseil Départemental du Tarn, de la Communauté d’Agglomération de l’Albigeois,  de la CCI du Tarn, de l’ADEME et du Syndicat Mixte de l’Aérodrome d’Albi-Le Séquestre.

(2) : le méthane est revendu 0,72 euros le litre

(3) : 47 Kangoo ZE, 41 vélos à assistance électrique, 2 quads électriques.

(4) : une étude de faisabilité financée dans le cadre du PIA et menée par Safra et Eveer’Hy’Pôle ; un programme soutenu par le FUI et conduit avec Liebherr.

 

 

Emma BAO
Diffusé le 30 Août 2015

Encadré 1

La  Kangoo H2 équipée par Symbio FCell

Basée à Grenoble, Symbio Fcell a équipé la Kangoo ZE version longue de Renault d’un prolongateur d’autonomie hydrogène. Le réservoir accueille 1,7 kilo d’hydrogène compressé à 350 bars. Une pile à combustible assure la production d’électricité.

Avec 1 kilo d’H2, ce véhicule électrique gagne 170 à 180 kilomètres d’autonomie, lesquels s’ajoutent aux 120 km de la voiture électrique initiale. Avec une capacité de 300 kilomètres/jour, l’offre devient pertinente pour un usage professionnel.
Lorsque la Kangoo roule à faible vitesse, à moins de 40 km/h, c’est l’électricité produite par l’hydrogène qui alimente le moteur électrique. A 80 km/h, la batterie électrique de première monte fournit l’énergie. A chaque arrêt du véhicule, lorsque la batterie est déchargée à plus de 20%, l’hydrogène entre en piste pour  la recharger.

On notera qu’1 kilo d’hydrogène sera vendu 10 euros à la station-service d’Albi et ce à compter d’octobre. Pour faire le plein, l’automobiliste devra compter 6 à 7 mn.

La technologie proposée par Symbio FCell commence à faire des émules. Les pompiers de Normandie ont passé commande pour aménager deux véhicules.

Cette Pme a choisi la Sem Eveer’Hy’Pôle pour être centre support, test et maintenance des véhicules entrant en circulation.

Encadré 2

Une station H2 conçue par Haskel

L’entreprise compte à son actif deux stations opérationnelles de ce type, l’objectif étant de mailler des corridors hydrogène tous les 200 à 300 km. La station-service assure jusqu’à 10 remplissages/jour, le plein d’un  réservoir d’1,7 kilogramme s’effectuant en 3 mn ! Haskel a choisi Eveer’Hy’Pôle pour valider sa technologie

Encadré 3

Eveer’Hy’Pôle : champ de compétence

-production d’énergie renouvelable et d’hydrogène propre à partir de  ces énergies renouvelables

-stockage d’énergie

-distribution d’hydrogène,

-essais de systèmes embarqués montés dans des véhicules « martyrs », de prototypes et de préséries sur les pistes d’essais dédiées de l'autodrome d'Albi.

-conseil et analyse technico-économique aux entreprises publiques et privées sur la thématique Hydrogène et Eco mobilité au sens large.

-montage de dossiers techniques et administratifs pour l’homologation de véhicules sur les technologies des énergies décarbonnées dont l’hydrogène.

 

Encadré 4

Essais sur piste du véhicule solaire Heol

Le véhicule solaire Heol du Team Breton « Eco Solar Breizh » a effectué des essais sur le circuit d’Albi en vue de la préparation d’une compétition organisée au  Maroc. Cette voiture électrique est alimentée en énergie par 6 m2 de cellules photovoltaïques. Sa vitesse peut atteindre 130km/h. Heol consomme l’équivalent d’un sèche-cheveux en roulant à 90 km/h. En juin 2016 devrait se dérouler en France une compétition internationale de véhicules solaires.