VITICULTURE BIO : éviter les mauvaises herbes et le travail du sol avec le feutre biodegradable Protecsol Vigne

Agromatériaux

, le travail du sol avec le feutre biodégradable Protecsol Vigne

Château Beaulieu, Coteaux d’Aix en PACA a été le premier client à choisir Protecsol Vigne. D’autres négociations sont en cours sur le Jurançon et le Sud-Est de la France. Euralis est la seule entreprise à proposer cette solution de paillage destinée aux vignobles bio et en agriculture raisonnée.

Ce feutre naturel biodégradable empêche la pousse des mauvaises herbes pendant les 3 premières années de la plantation. C’est une alternative aux traitements chimiques ou au travail du sol qui provoque des destructions de radicelles, l’arrachage accidentel des pieds mettant à mal l’homogénéité des parcelles. Option écologique se substituant aux protections plastiques, Protecsol Vigne a été développé par la filiale Agrofibre basée à Cazères. Le revêtement est composé à 70% de chanvre et 30% de jute recyclé, deux fibres assemblées par aiguilletage par un sous-traitant tarnais. « Toute la fabrication est réalisée en région » tient à souligner Patrick Antunes, chef produit,  en rappelant aisso l’origine sud-ouest du chanvre. La campagne d’essais est effectuée en petite Camargue, sur les « Vins des sables » et à Pezenas (34) sur les Côtes des Thongues. Des parcelles vitrines visitables par les professionnels de la filière.

L’enjeu était de mettre au point un produit technique, résistant dans le temps (poids: 1200 gr/m2, épaisseur 8/9 mm) d’où l’intégration d’un pourcentage de chanvre élevé.

L’objectif commercial est de couvrir 300 ha sur le bio ces deux prochaines années. La demande est forte de novembre à mars, la saison de plantation de la vigne. Chargée de la distribution, Euralis cible d’entrée les vignobles de Midi-Pyrénées, une étape qui sera suivie par un référencement sur Bordeaux. Bien positionnée sur ces territoires, la coopérative compte sur ses propres ressources pour favoriser la diffusion. Sur le Sud-Est, la vallée du Rhône, la Bourgogne, l’Alsace, la Champagne, la vente est confiée à un réseau qui vient de se créer pour l’occasion.

Protecsol Vigne s’adresse à un marché en progression régulière. La viticulture biologique atteignait 39 000 ha en 2009, un chiffre qui a doublé en 4 ans (multiplié par 8 en 14 ans). Le nombre d’exploitations engagées en bio (plus de 3000) a augmenté de 31% en une année.

Dès que le déploiement commercial de ce premier feutre biodégradable sera bien amorcé, Euralis devrait lancer une offre pour l’arboriculture bio. De quoi continuer à générer des emplois et de l’activité en Midi-Pyrénées.

 

Encadré

Autres avantages de Protecsol Vigne 

 -Economie d’eau (limitation de l’évaporation par maintien de l’humidité du sol), stimulation de la vie microbienne du sol avec les écarts de températures limités

-Economie de main-d’œuvre avec diminution ou suppression de l’entretien, gain de temps à la plantation (pré-perçage du feutre), pas de récupération imposée.

 Emma BAO
Diffusé le 26 janvier 2011