EasyCov® - Un test salivaire rapide né de la collaboration public-privé

Fin novembre, la Haute Autorité de Santé (HAS) a donné un avis positif sur l’utilisation et le remboursement du test EasyCov® pour les patients symptomatiques pour lesquels le prélèvement nasopharyngé est impossible ou difficilement réalisable (avec contrôle par test RT-PCR en cas de test positif). Test salivaire dont le résultat est obtenu en 40 minutes, EasyCov® a été mis au point par le laboratoire montpelliérain Sys2diag, commun au CNRS et au groupe Alcen, et les études menées au CHU de Montpellier. « On continue à travailler pour une extension du test aux personnes asymptomatiques », lance Franck Molina, directeur de Sys2diag, dont 7 collaborateurs travaillent encore sur le test (jusqu’à 20 personnes). EasyCov®, qui avait obtenu un marquage CE en juin, est fabriqué et commercialisé par SkillCell (filiale d’Alcen) en Alsace. « Des aéroports, des Ehpad, des régions entières en Belgique l’utilisent déjà, relève Franck Molina. Nous attendons l’accréditation FDA pour les Etats-Unis. » À noter que l’effort de recherche a été soutenu par la Région Occitanie, qui a accordé fin mai une subvention de 237 000 € au Cnrs et un Pass Rebond de 200 000 € en juillet au Montpelliérain Vogo, autre membre du consortium EasyCov. Il est auteur de l’application mobile de lecture automatisée associée, qui permet un test connecté aux fichiers nationaux.
Laboratoire interdisciplinaire organisé en équipes projets, Sys2diag (37 personnes) sortira dans les prochains mois des tests dans des domaines très variés : le pré-diabète, la dépression/bipolarité, la présence de pesticides dans les légumes (test grand public) et le sexage à haut débit des œufs de poule pour les couvoirs.  « La collaboration public-privé raccourcit les temps vers la production. Vu le succès de la démarche, on va probablement grossir plus fortement sur Montpellier. »

Sylvie Brouillet