BTP : Interview de Xavier Vanneaud Dirigeant de Laude

 

Dans un contexte conjoncturel difficile pour la filière du BTP, Laude réussit à maintenir sa croissance grâce à la qualification des équipes, les savoir-faire mobilisés et un esprit ouvert à l’innovation. En une trentaine d’années, la PME spécialisée dans l’enveloppe des bâtiments, est devenue une référence sur le grand Sud de la France, fournissant des solutions aussi esthétiques que performantes aux professionnels en charge de la pose. Pour s’en convaincre, il suffit d’admirer depuis la rocade le siège du Stade Toulousain avec ses façades lisses rouge et blanc !

A la tête de cet établissement qu’il a repris en 2000, Xavier Vanneaud évoque les axes de développement et les expertises déployées pour être au top sur la qualité de service et la pertinence des matériaux proposés aux clients.

EMP : Pouvez-vous détailler la vocation de la société ?

Xavier Vanneaud : Nous avons trois métiers, l’activité de négoce avec nos produits d’étanchéité et isolation, le pliage des métaux et une compétence spécifique dans la façade ventilée. Un segment sur lequel nous avons pris position il y a une dizaine d’années et qui répond bien aux attentes du marché de la rénovation et aux exigences du développement durable.

EMP : Quels sont les enjeux ?

Xavier Vanneaud : Notre objectif est de réduire les délais et d’améliorer en permanence notre support technique au client.

De ce fait, en matière de négoce, nous avons une politique de stocks très larges en gamme et bien dimensionnés pour répondre rapidement à nos clients. Nous travaillons en partenariat étroit avec nos fournisseurs, pour apporter des solutions compétitives et diffuser les innovations à nos clients.

Au niveau du pliage, nous lançons l’application e-laude qui permet aux clients de passer commande avec leurs mobiles sur site. Ce développement « maison » qui est une première en France, facilite le travail des conducteurs de travaux qui n’ont plus besoin de revenir au bureau pour passer leurs commandes de pliage.

 Quant aux façades, nous avons mis au point une solution informatique pour accélérer les phases d’étude. A partir de la photo d’un ensemble à rénover,  nous pouvons élaborer un devis ! Avec notre outil, nous réduisons l’étape de calcul et de conception. L’autre avantage est de pouvoir traiter en quelques clics les petites surfaces avec un degré de précision équivalent à un très grand chantier. 

EMP : Les autres leviers de la croissance ?

Xavier Vanneaud : Nous souhaitons intervenir davantage en amont des projets, en élaborant des partenariats avec les architectes et les entreprises du bâtiment autour d’offres communes. Partout où nous sommes implantés, nous avons des marges de progression dans tous nos domaines d’intervention, en particulier sur la façade ventilée.

EMP : Quels sont les matériaux tendance ?

Xavier Vanneaud : les lames, panneaux et cassettes composites (type Alucobond), les ventelles. Nous avons une exclusivité, une lame profilée de 300 mm de hauteur (acier 1mm d’épaisseur) intégrant un joint de dilatation en vertical. Une innovation qui supprime le bombage des façades en été.  La maitrise de la planéité permet de poser « bout à bout » en supprimant les couvre-joints disgracieux !

EMP : Etes-vous menacé par les offres émanant de pays à bas coûts ?

Xavier Vanneaud : Nous veillons à être compétitifs en qualité et prix, optimisant notre productivité et notre plateau technique en permanence. De plus les délais très courts et les besoins d’assistance plaident en faveur d’une relation de proximité avec nos clients que sont les étancheurs, les charpentiers métalliques, les menuisiers aluminium, les façadiers et les métalliers. Nous concentrons nos efforts sur la palette des services offerts et leur accompagnement dans l’exécution de leurs  chantiers.

Emma Bao
Diffusé le 31 mars 2016


A retenir

-CA 2015 : 41 M€

-6 agences de négoce, 5 agences de pliage, une agence dédiée aux façades avec 4 bureaux commerciaux.

-Maillage territorial : Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Marseille, Toulon, Lyon et Paris (sur le métier de la façade).


Entrepreneur, un métier passion

Ex-DG du groupe Ardial, Xavier Vanneaud s’est lancé dans l’aventure entrepreneuriale il y a 16 ans, en reprenant Laude (le CA a progressé de 9 à 41M€). « Le métier de chef d’entreprise est passionnant, c’est un peu comme au rugby, avec une belle équipe, nous pouvons jouer et gagner un tournoi, écrire une belle histoire. L’entreprise, c’est aussi être utile à la collectivité, au bien commun. Toutefois, ne pas oublier qu’il n’y a pas d’avantage acquis, seule la performance apporte la sécurité ».

Membre du Medef 31, de l’UIMM, de l’APM, Xavier Vanneaud continue de dénoncer l’omniprésence de l’Etat, la multiplication des contraintes administratives et réglementaires qui pénalisent les entreprises, bridant la croissance économique et la création d’emplois. A force de siphonner le secteur privé, on l’asphyxie ! L’Etat providence s’est transformé en Etat prédateur : résultat, notre croissance est encalminée et notre chômage difficile à juguler.

« Il y a environ 6 millions de chômeurs en France, notre incapacité collective à organiser l’emploi, nous fait gaspiller, tous les ans 200 milliards €  de biens et de services qui n’auront pas été produits, (en prenant une création de richesse moyenne de 3000€ par personne et par mois).