Sports d’hiver. Les stations pyrénéennes s’organisent pour diminuer leur consommation énergétique

©N'PY

©N'PY

Avec 64,3 Mde CA sur la saison 2021/2023 (53,31 Men 2019/2020) et près de 2,2 millions de journées ski, la saison dernière a été particulièrement encourageante pour les 8 domaines du réseau N’PY (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Pic du Midi, Luz-Ardiden, Cauterets, Gourette et La Pierre Saint Martin). Ces mêmes stations qui repartent dans une dynamique d’investissements avec 17,9 Mengagés cette année. Cette prochaine saison sera marquée par l’envolée du coût de l’énergie. Les stations N’PY mettent tout en oeuvre pour atteindre les 10 % d’économie d’énergie demandés par le Gouvernement sans impacter la qualité de ses prestations. A tire d’exemple, la vitesse de certaines remontées mécaniques pourrait être adaptée en fonction de la fréquentation, une mesure quasi indolore pour le skieur qui permet d’économiser 15% de consommation. La production de neige de culture va être encore plus optimisée et la température diminuée dans les bâtiments. Enfin, un référent « énergie » a été nommé dans chaque station. Il a pour mission de sensibiliser les équipes aux bonnes pratiques et surveiller les consommations grâce à des appareils de sous-comptage installés sur les différents postes de dépenses : remontées mécaniques, production de neige de culture, damage... L’objectif est bien de piloter minutieusement chaque point de consommation et d’élaborer une stratégie pour la diminuer tout en préservant une prestation de qualité pour les clients. N’PY s’est transformée en octobre 2020 en la SAEM Compagnie des Pyrénées.

A lire aussi