AGROALIMENTAIRE : A Seysses, le ginseng a commencé à germer !

 

Après avoir inauguré le premier site de production à Seysses, France Ginseng poursuit le déploiement en national de cette plante originaire du nord-Est de l’Asie. L’entreprise lancée par 4 associés a ouvert une unité sur Nîmes, en aménagera une autre dans les Landes en 2012.

A la fin de cette année, 6 ha auront été ensemencés, dont la moitié au sud-ouest de Toulouse. En totalisant les trois installations, 9 ha seront mis en culture sur la 1erè tranche de chaque exploitation appelée à terme à doubler de surface. L’objectif est d’obtenir une trentaine de tonnes/an à partir d’une quinzaine d’hectares de ginseng. A titre indicatif, le prix moyen d’une racine de ginseng en négoce de gros oscille autour de 60 euros le kilo.

Premier cultivateur européen à grande échelle de cette racine, l’entreprise toulousaine a su concilier ce métier avec la production d’énergie. Les plants poussant sous ombrières, toutes les toitures des bâtiments les abritant sont en panneaux photovoltaïques (1). Un modèle économique original qui permet à l’entreprise d’être viable, d’autant plus qu’il faut 4 ans avant de pouvoir récolter les racines du ginseng. «Le cycle d’exploitation nous impose un besoin en fonds de roulement de l’ordre de 48 000 euros par ha » souligne Guy Delrieu, président associé.

Ce type de couverture assure à la plante les conditions de croissance idéales : de l’ombre (85%), une faible lumière (15%), de l’hydrologie maîtrisée. Sur Seysses, la germination a bien démarré sur la surface semée en février dernier. Les terres travaillées sont en reconversion bio.

Pour obtenir plus de valeur ajoutée, France Ginseng envisage aussi une transformation sur place de la matière première (2). Les débouchés commerciaux des racines et des graines, sont multiples, ce végétal aux propriétés pharmaceutiques étant utilisé en complément alimentaire, en phytothérapie, en cosmétique…La demande en France et en Europe est en augmentation régulière. La nouvelle réglementation sur les compléments alimentaires exige que soient prouvées les allégations produits. Ce qui induit une traçabilité et garantie qualité à la source que l’entreprise toulousaine peut fournir.

La PME devrait aussi enrichir son offre avec la mise en culture d’autres plantes médicinales.

Le pôle de compétitivité Agrimip Innovation soutient le projet de France Ginseng qui est en train de constituer une véritable filière assortie de créations d’emplois.

(1)          : la société Solveo s’est associée au projet photovoltaïque.

(2)           : le racines sont vendues entières, en morceaux, en poudre ou sous forme d’extraits

En notes

-France Ginseng a été créée en 2009par 4 associés : Guy Delrieu, président associé de la société, Jean-Marc Mateos, Thierry Jara, Didier Bordignon.

-Couverture photovoltaïque sur Seysses : Production : 4,3 MWc ; 20 000 panneaux posés ; économie de 400 tonnes/an de CO2 ; investissement : 22,5 Meuros

Emma BAO
Diffusé le 24 mars 2011