Coopération Agricole Occitanie : les trois défis du secteur coopératif

Les organisations coopératives en Occitanie sont un poids lourd de la filière agricole et agroalimentaire, présent sur quasi toutes les productions animales et végétales, de l’amont à l’aval, dans les champs, la transformation et la commercialisation directe avec un réseau de magasins. En Occitanie le secteur pèse une quinzaine de milliards d’euros de chiffre d’affaires généré par 150 coopératives et filiales, 40 000 adhérents, 25 000 salariés.

Le programme d’actions 2020 de Coopération Agricole Occitanie, l’ex-Coop de France, qui fédère les coopératives, répond à trois défis majeurs : l’agilité nécessaire des organisations face à l’évolution de la demande sociétale tout en développant la productivité, l’accompagnement vers les transitions et le renouvellement des générations vieillissantes. La Coopération participe à la réflexion stratégique sur les contrats de filière avec l’Area, animée par la Région avec le soutien de l’Etat. Les travaux ont été lancés sur le vin et l’agroalimentaire. Le développement des produits SIQO et la qualité, l’environnement et le développement durable, le bio, l’agroécologie, la distribution… sur le terrain, la plupart des acteurs sont déjà en mouvement sur les objectifs des contrats de filière. Exemple chez Vivadour qui a développé avec l’appui d’Ovalie Innovation, la micro-méthanisation pour traiter les matières organiques chez l’agriculteur. Cette coopérative gersoise a noué un partenariat avec la marque Cocorette pour lui fournir ses œufs bio. En aval, le secteur coopératif a fortement développé la vente directe au grand public avec 400 points de vente en Occitanie référencés sur le site www.consommonscoopératif.com. Les boutiques coopèrent ensemble pour compléter entre-elles leur assortiment en travaillant en réseau. On ne met pas tous ses œufs dans le même panier. Avec la grande distribution, les coopératives signent des accords à l’image de celui engagé par 5 coopératives du Sud-Ouest sur la viande bovine label rouge avec Carrefour. Original, Coopération Agricole Occitanie participe au projet Orhi, du nom d’un sommet situé à la frontière franco-espagnole, au Pays-Basque près de Larrau. Il cherche à mettre en œuvre des solutions d’économie circulaire pour gérer les matières organiques et les plastiques associant 3 régions espagnoles (Euskadi, la Rioja, la Navarre), l’Occitanie et les Pyrénées Atlantiques, co-financé par le Feder. 9 organisations des deux côtés de la frontière sont concernées. Après l’identifications des ressources, des solutions innovantes ont été élaborées dans le secteur agroalimentaire qui débouchent sur la mise en œuvre de deux projets.