Thales Alenia Space déploiera pour Omnispace le 1er réseau mondial 5G dédié à l’IoT

Assurer une connectivité bidirectionnelle vers des millions de petits terminaux au sol

Dans le cadre d’une compétition mondiale, Thales Alenia Space (TAS)  a été choisi le 9 avril dernier par l’opérateur américain Omnispace, pour fournir  les deux premiers nanosatellites dédiés à l’IoT, l’Internet des objets, précurseurs du 1er réseau mondial hybride 5G utilisant à la fois les réseaux terrestres cellulaires et des satellites.

 

Placés sur l’orbite basse à 600 km d’altitude, ces nano satellites assureront une connectivité bidirectionnelle vers des millions de petits terminaux au sol à très faible consommation et bas coût pour des applications critiques destinées au suivi des voitures autonomes, au télépéage, aux télérelevés, pour des téléconsultations médicales en temps réel, des appels de détresse, le M2M,  le traçage en temps réel ou quasi-temps réel....Un contrat qui souligne la capacité de TAS à gagner des contrats dans le monde du NewSpace.

Tirer le moins possible d’énergie

Lorsque la constellation Omnispace sera complète avec une trentaine de satellites, la couverture sera mondiale couvrant les zones blanches sur terre et les océans. Pour les utilisateurs, le réseau sera totalement transparent, les données transiteront par les réseaux terrestres et l’infrastructure satellitaire.  Les satellites exploiteront l'interface radiofréquence en bande étroite dédiée à lIoT définie par le 3GPP,  la coopération entre organismes de normalisation en télécommunications. En orbite basse, la constellation sera opérationnelle en bande S.

Les satellites devront « voir », détecter des capteurs distants de 600 km en mouvement, qui auront de très faible consommation de l’ordre de quelques watts, conçus pour être autonomes pendant une dizaine d’année. Le système devra notamment être capable de livrer l’information clé de géolocalisation  de l’objet  en tirant le moins possible d’énergie.

 

Les atouts qui ont fait la différence