Financements des entreprises : qui peut vous aider ?

Une cinquantaine de participants ont assisté au petit déjeuner du Medef31 du mardi 12 février dont le thème était le financement des entreprises. L’occasion pour Bruno Blanc Fontenille d’annoncer le lancement de la commission financement du Medef Haute-Garonne. Des intervenants issus du Medef, du groupe Mazars, de l’UIMM, de Capitole Angels ont présenté leurs outils d’accompagnement.

 

« On ne finance pas, on oriente » a rappelé Marie-Noëlle Duval, déléguée générale de Medef Accélérateur d’Investissement (MAI) lors de la présentation de ce dispositif national mis en place par le Medef. Cette plateforme d’accompagnement et de mise en relation avec les financeurs sert de « sas d’entrée pour atteindre directement le bon interlocuteur », a expliqué Marie-Noëlle Duval en avançant la neutralité de son conseil et la puissance de son réseau (27 fédérations, 120 structures territoriales, 173 000 adhérents…) sont ses avantages.»  Un siège social en France, un minimum de 250 K€ de chiffre d’affaires, une note inférieure à 6 auprès de la Banque de France sont les critères pour déposer son dossier et bénéficier de ce service. Parallèlement à cet outil, la commission MAI organise des formations pour guider le chef d’entreprise dans sa stratégie financière. Une session dédiée à la préparation d’une levée de fonds est d’ailleurs programmée pour les 17 et 18 avril prochain.

Le Medef Haute-Garonne prend le relais
Au Medef de Haute-Garonne, la commission financement a été relancée début février à l’initiative de Bruno Blanc Fontenille. « L’idée est de se mettre au service des adhérents, d’être à l’écoute de leurs besoins. Nous voulons les sensibiliser à l’importance d’anticiper sur sa stratégie financière et prévenir les difficultés dans ce domaine », explique Bruno Blanc Fontenille, aussi  directeur général du groupe Yrcam spécialisé dans les relations financières clients.

L’accompagnement de l’UIMM Occitanie MP
L’UIMM Occitanie MP a mis en place une commission dédiée au développement industriel. Aux côtés de ses volets d’actions sociales et de formation, la fédération patronale industrielle a ainsi décidé de proposer un service dédié à l’accompagnement au financement. Cette mesure est la suite logique du dispositif UIMM Invest qui avait été lancé en 2010. « En 7 à 8 ans, cet outil a répondu aux besoins des entrepreneurs avec 120 dossiers validés pour plus de 20 M€ de prêts (moyenne : 200 000 euros) et un effet levier très important », a analysé Alexandre de Capèle, de Silicium Conseil et en charge de l’étude des dossiers. « En faisant le bilan de nos actions, nous nous sommes rendus compte que les besoins en financement changeaient et que l’accompagnement des TPE et PME pouvait aller plus loin », a-t-il ajouté pour présenter la commission Développement Industriel et le nouveau prêt UIMM French Fab.

Nouveau prêt UIMM French Fab
Ce dispositif s’adresse aux entreprises de plus de 3 ans et le prêt peut financer des besoins immatériels ou les besoins en fonds de roulement. Didier Katzenmayer, directeur aux affaires industrielles d'Airbus Operations SAS et président de la commission Développement Industriel de l’UIMM MP Occitanie, a énuméré les  outils de la commission : une plateforme financière, un réseau et un comité industriel qui analyse les candidatures et conseille les dirigeants… « A côté du social et de la formation, l’accompagnement des entreprises devient un pilier fort pour nos adhérents », a-t-il affirmé.

Capitole Angels
Créée en 2007, l’association Capitole Angels compte aujourd’hui  80 membres. Bénévoles, ces business angels investissent dans 6 à 7 dossiers locaux chaque année avec un budget global oscillant entre 800 000 et 1 M€. Un nouveau volet dédié au financement du développement est mis en place, de façon à diversifier l’offre jusqu’à maintenant plus ciblée start-up.
 

 

Prochain rendez-vous : formation à la levée de fonds
Les 17 et 18 avril prochain, à Toulouse, l’association MAI (Medef Accélérateur d’Investissement) organise avec des experts de Mazars et EY une session de  formation sur la levée de fonds.
Par petites groupes de 8 à 10 personnes, les participants à la formation seront encadrés et guidés dans leurs projets de financement. « L’idée est de vous aider à définir une stratégie financière et de vous aider à bien anticiper », résume Bertrand Desportes, senior manager chez Mazars. Le premier jour, les besoins de trésorerie et le business plan seront étudiés. Le deuxième jour, une présentation des outils de financement et les secrets d’une levée de fonds réussie seront au programme. L’idée est de répondre aux questions que doit se poser l’entrepreneur : suis-je prêt à ouvrir mon capital ? A quel moment dois-je lever des fonds ? Ai-je une idée de la valeur de ma société ?
Informations : www.mai-croissance.com