ISP System embarquée dans un projet européen franco-espagnol-andorran

Partenariat européen pour renforcer ses compétences

L’entreprise de Vic-Bigorre, ISP System spécialisée dans la mécatronique, s’embarque dans une nouvelle coopération scientifique. Avec le laboratoire toulousain Cemes, ISP est l’un des deux partenaires français du projet TNSI  retenu dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière Espagne, France, Andorre (POCTEFA).

ISP System souhaite  renforcer ses compétences dans des domaines stratégiques comme l’adhésion des puces électroniques, les nano-déplacements et l’optomécanique rayon X. «Nous allons approfondir nos relations avec les instituts de R & D et des Pme espagnoles dans ces domaines clés pour nous par exemple avec le Synchroton Alba implanté à Barcelone. Nous avons aussi un intérêt commercial pour nous faire connaître auprès de tous ces clients potentiels » relate Paul Sauvageot, le pdg d’ISP Systems. Le projet Tnsi est piloté par la société Bihurcrystal, regroupant au total une dizaine de partenaires (1). Une demi-personne à plein temps sera mobilisée chez ISP System pendant la durée du projet TNSI sur 3 ans, 2018-2021. Un an de préparation et l’appui technique du Conseil départemental des Hautes-Pyrénées ont été nécessaires pour décrocher cet appel d’offre. D’autres programmes de R & D sont menés en parallèle par ISP System qui dédie 10% de son chiffre d’affaires à l’innovation en collaboration avec de nombreux instituts et universités françaises et étrangères.

Cette entreprise bigourdane de haute technologie a vu son chiffre d’affaires croître de 12% en 2017 pour atteindre les 10 millions d’euros. ISP System emploie 90 salariés à Vic-en-Bigorre et à Pessac. L’export représente 25% des ventes. « Face à la concurrence allemande, nous avons gagné un contrat pour Valeo au Brésil.