La démarche RSE chez le fabricant de parfums et cosmétique la maison Berdoues

Sophie Berdoues et Emmanuelle Parache

Comment une PME met en œuvre la RSE ? Sophie Berdoues, la dirigeante de  maison Berdoues a présenté avec son équipe sa démarche aux 35 chefs d’entreprises qui avaient répondu à l’invitation du Medef Haute-Garonne pour le  Mardi du Medef 31 le 3 décembre dernier décentralisé à Cugnaux au siège de l’entreprise.

La maison Berdoues conçoit et fabrique dans son usine des parfums et des cosmétiques. C’est une belle PME familiale d’une centaine de salariés dirigée par la 4ème génération.  Vous êtes peut-être déjà un consommateur des produits Berdoues achetés en réseau de distribution sélective ou en GMS. Chaque année environ 300 t de cosmétiques et 200 t de parfums sont produits dont 25% sont exportés dans 62 pays. L’entreprise fabrique à la fois pour ses propres marques comme Blondépil, des produits dépilatoires et sous licence (8 marques) et en sous-traitance pour de nombreux laboratoires cosmétiques et pharmaceutiques . En 2017, elle a lancé une nouvelle marque propre, les Grands Crus avec des parfums originaux.

Chaque année, le laboratoire interne  élabore une quinzaine de nouveaux produits pour ses clients en suivant un processus réglementé, avec de nombreux tests  de tolérance, d’efficacité, de toxicologie réalisés par des tiers extérieurs. Elle constitue un dossier d’information produit avant de mettre sur le marché sous sa responsabilité. La palette de matières utilisées évolue. Le bio se développe avec une nouvelle norme Cosmos.  Avec les cosmétiques vegan toutes les matières animales comme la cire d’abeille sont exclues pourtant très utilisée dans cette filière. Des contraintes réglementaires type Reach ou des pressions des consommateurs conduisent à écarter des ingrédients, des conservateurs comme des parabens. En parallèle le laboratoire mène des projets d’innovation. Dans l’atelier les bonnes pratiques de fabrication sont suivies à la lettre.

C’est dans cet univers complexe  que l’équipe fait vivre sa politique RSE sur les trois axes économique, social et environnemental. Chez Berdoues la parité est plus que respectée avec un staff 100% féminin, 67% de femmes dans l’effectif réparti également entre les cadres et employés, toutes les classes d’âge représentées harmonieusement.  La gouvernance est organisée avec trois comités stratégiques. Sur l’axe environnemental, 100% des déchets sont traités, un bilan énergétique réalisé avec la CCI est en cours. L’introduction d’indicateurs  a été évoquée notamment pour valoriser ces actions RSE. « Il est compatible à l’échelle de la PME d’avoir quelques ratios mesurant la RSE  tout en maintenant ses objectifs de rentabilité nécessaires pour durer » mentionnait Jean-François Rézeau directeur en Occitanie de Véolia recyclage et valorisation des déchets, très engagé sur ce thème à la CCI, au Medef 31.

Les 1ers Trophées de la Biodiversité en Occitanie

Les entreprises régionales ont jusqu’au 15 février pour déposer un dossier afin de participer au 1er Trophées de la Biodiversité en Occitanie indiquait lors du Mardi du Medef31,  Emmanuelle Parache, fondatrice de Biocenys, membre du pôle réflexion RSE au sein du Medef 31. Ces Trophées visent à valoriser des réalisations des entreprises qui intègrent la biodiversité dans leurs pratiques professionnelles en dehors de toute contrainte réglementaire. L’ARB, l’Agence régionale de la Biodiversité  vient d’être constituée le 23 novembre 2018 à l’initiative de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée et l’Agence française pour la biodiversité avec les services de l’Etat, de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne et de l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée et Corse . Son action va porter sur la valorisation de la connaissance, la mise en réseau des acteurs et l’ingénierie auprès des porteurs de projet. Parmi les projets,  la création d’un Observatoire régional de la biodiversité.

Contact pour les Trophées : biodiversite@laregion.fr