Medes : l’exploration spatiale au service de la santé 

Suivi médical de Thomas Pesquet, développement d’une IA de santé pour les missions sur Mars ou encore avancées médicales : comment Medes fait évoluer la science grâce à l’espace, depuis Toulouse ?

« Nous œuvrons pour développer et maintenir une compétence française en médecine et en physiologie spatiales » explique Audrey Berthier au sujet de Medes, la structure qu’elle dirige. Depuis sa création en 1989 par le Cnes et le CHU de Toulouse, l’institut s’implique activement dans 3 principaux secteurs : le support en médecine pour l’exploration spatiale, la recherche clinique et les applications et innovations qui en découlent.

Un support aux missions spatiales
Désigné comme « expert santé » par l’ESA (agence spatiale européenne), Medes apporte un support opérationnel pour les expériences de physiologie menées à bord de la Station Spatiale Internationale. Evidemment, l’institut est très impliqué sur la mission Alpha de Thomas Pesquet, comme l’explique la dirigeante : « notre travail est également d’assurer son suivi médical avant, pendant et après le vol. Les deux médecins avec qui il est directement en relation sont de Medes ». La structure est également impliquée dans la sélection d’astronautes européens actuellement menée par l’ESA: « c’est un peu extraordinaire car des sélections de cette envergure ont lieu tous les 10 ans ! , Nous participons aux sélections médicales et psychologiques  en coopération avec l’Allemagne ».

Une vingtaine d’études, allant de quelques jours à plusieurs mois ...
Pour aider aux mieux les astronautes face aux dangers de l’espace (radiations, pertes osseuses, etc.), l’institut de médecine et de physiologie spatiales mène différentes études de recherches cliniques grâce à (...) la suite de cet article est à retrouver dans le dernier numéro d'Entreprises Occitanie !