Nexteam Group fait partie des 8 meilleurs fournisseurs de pièces élémentaires d’Airbus

Frédéric Gentilin
La force de frappe industrielle continue à se renforcer

La force de frappe industrielle de Nexteam Group continue à se renforcer. Après la mise en service début 2019 d’un nouveau site à Marmande dédié aux procédés spéciaux (traitement de surface et CND) et de la plateforme matière à Toulouse, une 4ème unité d’usinage sera opérationnelle en 2020 à Rodez chez Sofop avec à la clé un investissement d’une dizaine de millions d’euros.

Pour ce Bourget 2019, Nexteam Group s’affichera comme une société intégrée d’usinage mécanique employant 1500 salariés, avec 14 sites, générant un chiffre d’affaires 2018 de 157 millions d’euros. Si des décalages affectent quelques projets, le groupe bénéficie directement de la bonne santé de la filière aéronautique et défense,  française et internationale. L’alliance  des trois familles actionnaires majoritaires, Asquini, Gentilin et Sofop  a donné naissance à un groupe uni par l’entente de ses managers. Gregory Poux préside Nexteam Group avec trois directeurs généraux, Ludovic Asquini, Frédéric Gentilin plus Christophe Maury, directeur financier. En juillet 2018, un 4ème actionnaire est entré au capital, Tikehau en apportant 114 millions d’euros de fonds propres.  Les fonctions clés sont gérées au niveau du groupe, le personnel, la finance, les achats, le commercial, la R & D. Dans les usines, les managers sont issus de l’entreprise. « Tout en étant un groupe intégré qui grandit, nous maintenons une gestion en bon père de famille » résume Frédéric Gentilin.  Parmi les faits majeurs, le déploiement de SAP va s’étaler sur 2019-2022.