Road-Light SAS présente son Clic-Light au CES de Las Vegas

Le clic-Light de Raod-Light SAS présenté au CES de Las Vegas, avec aussi une version pour vélo

Auparavant technicien dans un bureau de R&D à Monaco, Mohamed Ait El Hadj a l’idée d’un équipement mobile à endosser sur son manteau quand on circule en deux roues.  Pourvu de trois signaux lumineux, et porté comme un sac à dos plat et léger, cet équipement connecté indique aux automobilistes les feux de clignotants, de stop, de position, Anti Brouillard et feu de détresse. Une visibilité supplémentaire par rapport aux feux de son bolide. Trois investisseurs privés et amis  accompagnent l’entrepreneur dans l’aventure pour créer Road-Light SAS en novembre 2017. L’entreprise est hébergée à l’IoT Valley de Labège. Depuis, l’entreprise avance à vitesse accélérée : une première présentation remarquée au CES de Las Vegas de 2018, deux mois de test en février-mars, suivi de bêta tests en avril-mai, un dépôt de brevet effectué en décembre 2017 (bonne nouvelle, la demande de dépôt de brevet vient d’être acceptée), et déjà des premières ventes (plus d’une centaine de Clic-Light en circulation, pour un article vendu à 179 €) après une campagne de communication démarrée en juin 2018… Tout seul ?

L'art de bien s'entourer

Le talent de l’entrepreneur est d’avoir su s’entourer de partenaires convaincus par son projet : Widesens (R&D), Montoro Design, Bertuel Prototypes,  Gilbert Polytech (fabrication des pièces plastiques), cabinet Macquet & associés pour le Brevet et le Groupe Syselec pour la fabrication des cartes électroniques et l’assemblage du Clic-Light. « On arrive au final à un produit 100 % fabriqué en France et nous avons fait une commande de 1000 pièces pour l’année qui vient », raconte le jeune dirigeant qui retourne à Las Vegas début janvier afin de présenter la nouvelle version pour cycliste dotée d’une télécommande à clipser sur le guidon. Comme pour les motards, cette télécommande communique les lumières au dispositif installé sur le dos du cycliste. Dans ce marché du vélo, l’enjeu est d’arriver à un prix de vente attractif, même si l’intérêt sécuritaire est indéniable.  Road Light SAS vend ses équipements sur son site internet mais prévoit de passer par de grands distributeurs spécialisés dans les accessoires moto ou vélo. Les discussions sont déjà en cours.