SFR  teste la 5G à Toulouse, à Francazal

Pierre Weill, pdg d'Altice France-SFR

Alain Weill, PDG d’ Altice France - SFR, a présenté hier à Toulouse les axes structurants de la présence de SFR à Toulouse et en Occitanie. 96,9% de la population de la région est déjà couverte en 4G par SFR. Premier opérateur à avoir lancé commercialement en France la 3G (mai 2004) puis la 4G (novembre 2012), SFR prévoit  le lancement commercial de la 5G en 2020.

SFR a mené une expérimentation 5G à Toulouse, avec des débits constatés de l’ordre de 1,2 Gbs, et une diffusion des contenus vidéo 4K le 5 octobre dernier. Cette expérimentation sera étendue à la zone de Francazal, une zone d’innovation pour les nouvelles mobilités de Toulouse Métropole avec des entreprises comme EasyMile (véhicules autonomes). Dans les prochaines semaines, SFR va mettre en place un pôle de bêta-testeurs 5G auprès de ses collaborateurs de Toulouse.

Concernant le Très Haut Débit Fixe,  847 000 logements et locaux professionnels sont déjà éligibles à la Fibre de SFR en Occitanie. La Haute-Garonne dispose de 335 000 prises dont 56 500 sur la zone AMII de Toulouse Métropole tandis que 194 500 prises ont été déployées dans l’Hérault dont 18 500 sur zone AMII Montpellier Agde.

En août 2018, SFR a été retenu par le département du Gard dans le cadre d’une Délégation de Service Publique (DSP) pour le déploiement de la Fibre à l’ensemble des Gardois. Ce projet concerne 257 000 prises FTTH à déployer sur 305 communes sous 45 mois. A travers SFR FTTH, SFR investit dans la DSP WiGard Fibre 340 M€ sur 25 ans, dont 210 M€ sur les 4 premières années. A fin octobre, ce sont environ 5000 prises qui sont d’ores et déjà déployées sur le territoire gardois.

Dans le Tarn, c’est la société Tarn THD qui porte le projet de DSP pour SFR, retenu en 2019 par le Département. Ce sont plus de 138 000 prises FTTH qui vont permettre d’apporter la Fibre à l’ensemble des foyers tarnais. 271 millions d’euros d’investissement, dont 28 millions d’euros de participations publiques, seront nécessaire pour mener à bien ce projet. Le raccordement des premières communes est prévu d’ici mars 2020.