Des infrastructures nouvelles, agrandies ou modernisées.

De grands chantiers sont engagés et programmés en matière de transports ferroviaires, routiers, de métro et tramways, comme dans les ports. La question de l’eau (potable, usée...) fait aussi jaillir des projets d’envergure. Des sites emblématiques de l’espace public se refont une beauté à Montpellier et à Toulouse.

La ligne "Rive Droite du Rhône"

La ligne "Rive Droite du Rhône"

Ferroviaire : des « lignes fines » aux LGV

Le « Plan Rail » 2020-2028 (1,6 Md€) se matérialise notamment par la réouverture aux voyageurs de la ligne « Rive Droite du Rhône » après 50 ans d’arrêt pour un coût estimé entre 84 à 109 M€ par Sncf Réseau. Après l’ouverture entre Pont Saint Esprit et Avignon le 29 août 2022, les travaux continuent jusqu’en 2026 pour aménager huit arrêts entre Pont-Saint-Esprit et Nîmes.
À l’ouest, Sncf Réseau a engagé mi-octobre 70 M€ de travaux de modernisation sur l’axe Toulouse-Tarbes et le tronçon Tarbes-Montréjeau sera fermé jusqu’à fin mars 2023.


Côté LGV, les deux sociétés de projets ont été créées. Le comité de pilotage GPSO a approuvé mi-octobre 67,5 M€ de phases pré-opérationnelles (58 M€ pour les études d’avant-projet détaillé et l’action foncière sur Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, 4 M€ d’études préliminaires des gares nouvelles et 5,5 M€ de travaux préparatoires et acquisitions foncières au nord de Toulouse). Objectif : début des travaux aux nœuds ferroviaires de Toulouse et Bordeaux dès 2023.
Le plan de financement de 14,3 Md€ a été signé en mars 2022 (40% de l’État, 40% des collectivités et 20% de l’Europe) et la mise en service réaffirmée pour 2032. Pour la ligne nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) de 6,122 Md€, la société de projet est née fin septembre 2022 et les partenaires ont annoncé le début des travaux sur Montpellier-Béziers en 2029 et la mise en service en 2034.
Sur Béziers-Perpignan, la concertation est programmée fin 2023, l’enquête publique en 2028, les travaux en 2035 et la mise en service en 2040.

 

Transports en commun : des métropoles en chantiers

Le coup d’envoi du 1er chantier de la ligne C de métro de Toulouse Métropole (27 km entre Labège et Colomiers) a été donné le 15 décembre. Piloté par Tisséo, ce « projet du siècle » est le plus grand des infrastructures de transports urbains en France hors Paris. Il a été réévalué à 3,44 Mds€ (au lieu de 2,9 Md€) et 1,1 Md€ de marchés de génie civil ont été votés par le comité syndical du 14 décembre. Vont se succéder le creusement des stations souterraines et du tunnel, puis la construction du viaduc (jusqu’en 2026) avant la phase d’aménagement et d’équipement. La mise en service est prévue fin 2028.


Du côté de la Métropole de Montpellier, la ligne 5 de tramway (Clapiers-Lavérune) avance au nord, via la construction du Pont du Lez. Sur ce secteur, les entités régionales de NGE (Guintoli et EHTP) ont été retenues pour les travaux de surface et TSO pour la construction de la voie ferrée qui démarre début 2023. Le chantier global de 440 M€ devrait s’achever en 2025. En outre, l’extension de la ligne 1 est enfin sur les rails, quatre ans après l’ouverture de la gare TGV Sud de France. Prolongée de 1,3 km à partir d’Odysseum, la ligne franchira l'A709 sur un nouveau pont réalisé par ASF/Vinci autoroutes, et desservira le quartier Cambacérès. Les travaux de 50 M€ ont débuté en novembre 2022 et la mise en service est prévue début 2025.
Enfin, un 3e centre d’exploitation et de maintenance à 100 M€ sera construit à Grammont entre 2024 et 2026.

 

Élargissement A61 : mise en service à l’été 2023

Opération de 200 M€ financée par Vinci Autoroutes, l’élargissement de l’Autoroute des Deux Mers à 3x2 voies sur 34 km s’achève en 2023. Une section de 10 km a été mise en exploitation le 8 juillet 2022 entre Lézignan-Corbières et les aires de Bizanet.
Restent 10 km entre les aires de Bizanet et Narbonne (jusqu'à la bifurcation avec l'A9) dans l'Aude, et 14 km entre la bifurcation avec l'A66 et les aires de Port-Lauragais en Haute-Garonne. La direction d’opération prévoit une mise en service de ces tronçons à l’été.

A lire aussi