BATIMENT : Le groupe Ciléo lance sa marque d’accession à la propriété Zelidom





 Du 3 au 5 octobre le groupe Ciléo a profité du salon immobilier pour lancer la marque Zelidom qui regroupe désormais tous les logements neufs ou anciens proposés à l’accession à la propriété par ses filiales de construction. Ciléo construit chaque année 1800 logements destinés à la location sociale, intermédiaire et à la vente sur 3 régions, Midi-Pyrénées (1000 logements), Languedoc-Roussillon (500) et Paca (300).

 

 

Entreprises Midi-Pyrénées : Pourquoi créer une marque d’accession à la propriété ?

Bruno Dumas, président du groupe Ciléo : En créant la marque Zelidom, nous avons d’abord souhaité rendre plus lisible l’offre en accession à la propriété proposée par les différentes filiales de construction du groupe. Cela concerne des logements neufs, majoritairement en location-accession (PSLA), mais également, en accession libre, dans le neuf ou l’ancien. Aujourd’hui nous avons 450 logements à la vente sous la marque Zelidom avec des engagements communs. Nous souhaitons favoriser l’accession à la propriété pour tous les salariés. Les prix du marché sont élevés, les démarches compliquées par la multiplication des contrôles. La propriété de son logement reste très ancrée dans notre culture française.

Quels sont les avantages pour l’acquéreur avec Zelidom ?

Notre offre est unique. Nous nous engageons d’abord sur les prix de vente des logements qui sont inférieurs aux prix pratiqués dans le marché privé. Elle comprend des assurances en cas de perte d’emploi ou changement familial avec une garantie de relogement, des avantages financiers comme la réduction des frais de notaire, un accompagnement personnalisé afin de simplifier les démarches. Cette offre s’adresse à des personnes qui n’auraient pas pu accéder à la propriété sans ces garanties. On rend possible l’accession à la propriété.

Quels sont vos objectifs à terme ?

Le groupe souhaite vendre chaque année 1% de son patrimoine. Cet argent doit nous permettre de construire davantage partout où nous sommes implantés. Le groupe Ciléo pourrait à terme réaliser 1400 logements supplémentaires chaque année soit 3200 logements au total.  Nous aurions alors une envergure nationale. Ce changement de taille va nous conduire à adapter l’organisation de l’entreprise.

Le groupe a beaucoup grossi ces dernières années ?

Oui, en remontant depuis Interlogement la croissance a été très importante. Aujourd’hui nous employons 590 salariés, avec 41 agences, 5500 entreprises adhérentes représentant 1 million de salariés. Nous trouvons une solution de logement pour 43 000 familles chaque année. Nous sommes présents en dehors de Midi-Pyrénées en Languedoc-Roussillon, en Paca où notre agence de Marseille va proposer l’ensemble  de notre offre. Le pôle construction est animé par Promologis qui a déjà une envergure nationale, Cité Jardins, Maison Claire dans le Tarn et le Lot, Roussillon Habitat, Ciléo Habitat spécialisé dans le logement intermédiaire pour les locataires dépassant les plafonds HLM. Après notre rapprochement stratégique avec Amalia (1 000 collaborateurs), 4ème collecteur national, des opérations communes avec Amalia sont prévues en Île de France. Nous nous démarquons aussi en innovant. Par exemple le programme Maïmat sur  Muret de démolition reconstruction de logements HLM, Lauréat des «Bâtiments économes de qualité environnementale» en 2010 (Région et l’ADEME) et du prix d’architecture Midi-Pyrénées en 2014. Nous allons sur Montpellier lancer le projet Mas Cobado en définissant avec les futurs habitants une trentaine de logements. Le groupe fait appel à des architectes reconnus pour avoir des immeubles de qualité comme Gilles Perraudin à Cornebarrieu pour la construction de logements sociaux sur la ZAC Monges Croix du Sud ou plus récemment  Rudy Ricciotti à Montpellier pour la résidence La Capitelle inaugurée le 15 septembre dernier, réalisée sur un site exceptionnel par Promologis et Ciléo Habitat.
Article diffusé par JL Bénédini le 01/10/2014