Chapeaux Crambes : «La belle endormie » change de mains

Thierry Fresquet, Catherine Vampouille et Benoït Besnault

Catherine Vampouille et Benoît Besnault viennent de reprendre, la société Crambes, le fabricant de chapeaux et casquettes de Caussade dans le Tarn-et-Garonne, cédée par Thierry Fresquet. Les repreneurs ont de l’ambition pour cette société labellisée du Patrimoine  vivant, qui emploie une quarantaine de salariés pour un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros dont 10% à l’export.

Ils ont tous les deux l’expérience de l’entreprise. C. Vampouille dirigeait précédemment une PME de la métallurgie dans l’Est de la France dédiée au ressort qu’elle a cédée. B. Besnault manageait la direction commerciale de l’équipementier automobile allemand ZF. « Crambes est une belle endormie que l’on va réveiller. Elle a un réel potentiel et de l’avenir avec une transmission organisée des savoir-faire en interne » indiquent les repreneurs.  Le projet de revitalisation va s’appuyer sur une rationalisation de la production avec la mise en place d’un ERP, le lancement d’une politique de marketing et communication, le développement de la création de nouveaux modèles.  En matière de distribution,  il faudra bouger car le réseau des chapelleries est en perte de vitesse. L’e-commerce devrait faire partie des nouveaux canaux de vente. Il y a une trentaine d’années, Crambes employait deux cent salariés. Aujourd’hui  l’entreprise produit pour sa marque propre et en sous-traitance.