Comment Airbus construit les expéditions spatiales de l’ESA depuis Toulouse ?

Avec JUICE, première grande mission du programme Cosmic Vision, ou le CLTV (Cis-Lunar Transfer Vehicle), véhicule logistique destiné aux différentes missions lunaires ainsi qu’en orbite basse terrestre, comment Airbus se positionne en tant que maître d’œuvre industriel incontournable pour l’ESA ?

 

 

Les lunes glacées de Jupiter avec JUICE, un projet record

« C’est plus onéreux, mais nous n’avons pas le choix ». Si habituellement Airbus ne rapatrie pas ses satellites par avion, cette-fois ci le constructeur n’a pas exploré d’autres options pour transférer la sonde Juice depuis le centre d'essais de l'Esa aux Pays-Bas jusqu’à la Ville Rose. Ce rapide déménagement, du 12 août dernier, symbolise bien le sprint final qui attend les équipes toulousaines, comme l’explique Cyril Cavel, chef du projet Juice chez Airbus : « le 25 août 2022, une fenêtre de 3 semaines s’ouvre pour le tir. Il y aura une configuration planétaire suffisamment optimale pour arriver jusqu’à Jupiter. Nous avons besoin de cela, car nos lanceurs en Europe ne sont pas suffisamment puissants pour y aller directement. Nous devons donc utiliser des effets de frondes gravitationnelles pour progressivement gagner de l’énergie. C’est pour cela, que chaque jour compte ».

Une analyse historique de l’écosystème de Jupiter

Avec un lancement prévu dans moins d’un an, le premier projet de classe L (les plus importants) du nouveau programme scientifique « Cosmic Vision » de l’ESA entre dans sa phase finale.
Victorieux de l’appel d’offre face à Thales Alenia Space, le maître d’œuvre industriel Airbus fait travailler 150 personnes à temps plein. Adopté en 2010, cette mission de l’agence spatiale européenne représente 1,5 milliard d’euro (incluant, outre la maitrise d’œuvre du satellite, le développement des instruments, le lancement, les segments sols et les opérations pendant plus d’une décennie). JUICE (pour JUpiter ICy moons Explorer) étudiera la possibilité pour Jupiter et ses lunes glacées Callisto, Europe et Ganymède d’abriter des environnements propices à la vie, notamment (...) la suite de cet article est à retrouver dans le Grand Angle du dernier numéro d'Entreprises Occitanie ! 

 

CLTV, le croiseur lunaire

« L’idée est d’avoir un véhicule logistique polyvalent, qui sera l’assistant parfait pour les missions lunaires mais aussi en orbite basse terrestre» explique Clément Pruvost chef de projet du CLTV, un contrat d’étude attribué à Airbus Defence and Space par l’ESA. Lancé en février 2021, ce concept de Cis-Lunar Transfer Vehicle est un véhicule spatial qui fournira un soutien à la NASA et à l’ESA dans la mise en œuvre des futures missions lunaires Artemis, et de nombreuses autres missions en rapport avec le satellite naturel de la Terre.

Un concept polyvalent et modulaire

Pouvant être lancé par Ariane 6, (...) la suite de cet article est à retrouver dans le Grand Angle du dernier numéro d'Entreprises Occitanie ! 

Thomas Alidières