Kinéis démarche ses clients pour sa constellation dédiée à l’Internet des objets

La future constellation Kinéis avec ses 25 ,nanosatellites
Caribou avec son collier
La balise Kinéis avec son application dédiée

Le projet de la société toulousaine Kinéis de déployer en 2022-2023 une infrastructure spatiale dédiée à lIoT, lInternet des objets, couvrant la planète, apparaît  sur de bons rails tant sur le plan financier, industriel que commercial. Le but c’est de collecter des données et suivre partout  des containers, des sportifs, des bateaux de pêche, de plaisance, des troupeaux de mootons... sur terre comme sur mer pour quelque euros.

 

Concernant le 1er jalon, une centaine de millions d’euros ont donc été levée début 2020 pour financer la création d’une constellation de 25 nanosatellites et assurer le fonctionnement de l’entreprise Kinéis (1) pendant 4 ans. Le projet a réuni toute une série de partenaires privés et publics dont CLS, son premier actionnaire avec 32% des parts. Kinéis est issue d’une spin off de CLS qui lui a transféré l’exploitation de la constellation Argos- 1er opérateur historique d’un service spatial IoT- avec ses 8 satellites dédiés au suivi de l’environnement et des animaux via les balises Argos. Certains n’ont pas manqué de souligner que s’il y avait de nombreux projets de constellations dédiés à l’IoT dans le monde, rares étaient ceux qui avaient  convaincu et franchi l’étape financière. Pour le volet industriel, la bonne marche du démonstrateur nanosatellite Angel en orbite depuis décembre 2019 augure positivement de la mise en oeuvre opérationnelle de la future constellation Kinéis.

Les intégrateurs fabricants dans la boucle

Côté commerce, les affaires sont là  bien  enclenchées relate Jean Mueller, responsable du développement commercial. Kinéis a initié le processus en lançant la production de plusieurs milliers de chipset-puce électronique de connexion au satellite -et des modules électroniques-cartes intégrant le chipset - destinés aux fabricants intégrateurs d’équipements, en visant  des marchés professionnels et grand public. Kinéis a réuni récemment 150 partenaires intégrateurs fabricants qui implémenteront la technologie Kinéis.

Accord stratégique avec Bouygues Télécom

Un accord stratégique a été signé avec Bouygues Télécom qui complétera son réseau terrestre IoT Lora par la couverture spatiale de Kinéis avec une solution hybride LoRa-Kinéis. « Cet opérateur pourra proposer à ses client un suivi en continu à la fois terrestre et spatial des objets, c’est un accord très important » indique J. Muller.

Un gros travail de communication est aussi mené directement auprès d’utilisateurs finaux comme EDF, pour connecter ses prises d’eau  hydroélectrique, Renault afin de sécuriser la logistique en sortie d’usine jusqu’à la concession...tout en mettant en relation ces acteurs avec les fabricants. Antargaz est intéressée pour équiper ses 300 000 citernes de gaz. Kinéis est en cours de discussion avec le fabricant, une entreprise polonaise, pour l’intégration des modules électroniques. La télérelève des compteurs fait aussi partie des cibles potentielles. Dans le suivi des troupeaux d’animaux, de la pêche, CLS est en train de développer  de nouveaux projets qui auront besoin de la connectivité bidirectionnelle de Kinéis, soit autant de nouveaux clients.

La startup souhaite booster les ventes d’ores-et-déjà avec le réseau actuel de satellites qui permet de tester et lancer des services offrant la plupart des fonctionnalités. Aujourd’hui, les données de 20 000 objets sont collectés. D’ici le lancement de la constellation, l’objectif est d’aller vers les 100 000  et plusieurs millions à l’horizon 2030. Le site web de Kinéis est en  cours de transformation vers une démarche commerciale. Les 40 salariés de Kinéis sont mobilisés pour atteindre cette montée en puissance du service.

 

(1) Finance les 25 nanosatellites et le lancement, l’infrastructure au sol avec 20 stations, le traitement informatique et la distribution des données, le développement de nouveaux produits et l’expansion commerciale de Kinéis à linternational. 

 

Un Waze de la montagne

En pleine montagne, sans couverture GSM, ni mobile satellitaire, des personnes munies d’une balise Kinéis pourront se repérer sur leur mobile via une application dédiée, s’envoyer des mini-messages pour s’informer mutuellement tout en contactant leur famille. « On va créer une  communauté Waze de la montagne. Quelqu’un d’invisible sur le terrain mais proche pourra venir vous secourir » explique Jean Muller. Kinéis a créé Kinéis Adventures en développant une balise et son application mobile. La même balise permettra d’appeler le système mondial d’envoi de secours Cospas-Sarsat en cas d’urgence. Le produit sera commercialisé auprès du grand public via des acteurs comme Decathlon.