Netwave : augmenter le taux de conversion et le panier moyen

Jean-Luc Bernard

 

PDG de Netwave, un éditeur de solutions de personnalisation temps réel,  Jean-Luc Bernard campe le paysage du e-commerce français, mettant en avant l’expertise de la région dans le traitement des datas et l’intelligence artificielle.

Le secteur est marqué par une concentration qui s’accélère et le double rôle des grands marchands qui sont aussi marketeurs pour le compte d’autres enseignes.

L’omniprésence des grandes enseignes physiques

Le e-commerce français est né de pure players, les majors de la distribution physique ayant pris le train en marche. Avec leur puissance de tir financière, ces derniers ont opéré plusieurs rachats ces dernières années : Cdiscount est dans le giron de Casino, Rue du Commerce appartient à Carrefour, Galeries Lafayette détient BazarChic et depuis peu la Redoute…Une stratégie qui s’avère payante, la vente en ligne enregistrant chaque année  une progression à deux chiffres. Comparée au Royaume-Uni ou à l’Allemagne, la France arrive en troisième position sur le e-commerce avec un faible déploiement des sites à l’international. Un handicap compensé par l’omniprésence de la GMS et des grands magasins dans le capital des sociétés de e-commerce.

L’enjeu : augmenter le taux de conversion

Les e-marchands surinvestissent en marketing pour conquérir des clients, payant des droits de péage à Google et Facebook, intermédiaires devenus incontournables dans la course à l’acquisition. Autre phénomène, les sites de toutes tailles se retrouvent sur les market places des autres e-marchands pour gagner en visibilité et booster les chiffres d’affaires.