SANTE : Synelvia évalue l’efficacité des candidats médicaments et des allégations produits

Santé 3

 

« Nous sommes un des maillons de la chaîne sur la phase de R&D, nous positionnant comme force de proposition et fournisseurs de solutions technologiques originales » résume Alain Moga, un des 4 associés de Synelvia. Hébergée à Prologue Biotech, cette PME évalue l’efficacité des candidats médicaments à partir de méthodes analytiques innovantes associées à la mesure des biomarqueurs chimiques. Un département imagerie médicale complète le noyau des compétences.

L’éventail des prestations est large, l’entreprise intervenant dans plusieurs secteurs : santé humaine et animale, la neutraceutique, la dermo-cosmétique…

La société réalise ainsi de l’exploration in vivo, en développant par exemple de nouveaux modèles animaux pathologiques pour évaluer l’impact de nouvelles molécules. Sur de nombreux produits de consommation courante, alimentaires ou cosmétiques, Synelvia est sollicitée sur le volet des allégations, vérifiant les propriétés annoncées des futurs produits. « Apporter la preuve du concept constitue un de nos cœurs de métier » souligne Nicolas Amalric, un des co-fondateurs.

La Pme détient tout un savoir-faire méthodologique en lipidomie (analyse qualitative et quantitative des corps gras) et sur le stress oxydant. Les UV, la pollution…agressent l’ADN, les protéines et les lipides. Des marqueurs spécifiques sont donc utilisés pour connaître la dégradation de ces molécules. Un des enjeux est de comprendre la mécanistique, démontrer l’influence d’un environnement donné sur le développement de pathologies. La méthodologie développée dans ces domaines est déclinable à d’autres pathologies comme le diabète, l’obésité, l’athérosclérose, les maladies neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer…). Cela fait l’objet d’un projet de recherche qui sera aussi étendu à l’axe dermo-cosmétique.

Toujours en matière de R&D, Oséo soutient la mise au point d’un modèle lagomorphe sur lequel est induite une pathologie. Avec de nouveaux marqueurs biochimiques et de nouvelles technologies d’imagerie médicale, Synelvia évaluera l’efficacité des candidats médicaments pour soigner l’athérosclérose.

Un projet suivi par Bio Medical Alliance (pilotant le dispositif de la Direccte aide aux projets innovants dans la santé) concerne le métabolisme des lipides impliqués dans la dermo-cosmétique.

En peu de temps, l’entreprise fondée en 2009 a su gagner la confiance de plusieurs grands donneurs d’ordres. Le chiffre d’affaires devrait atteindre les 800 000 euros cette année contre 335 000 sur le premier exercice. Une évolution liée à la pertinence d’une offre correspondant bien aux attentes des clients demandeurs sur leurs programmes de R&D de prestations à forte valeur ajoutée

Emma Bao
Diffusé le 22-02-2011