SERVICES : Végalis fait partie des 4 premiers acteurs français du regroupement de dettes


Il a démarré l’activité en 1996 avec son épouse, dans la mezzanine de leur villa. A cette époque, les courtiers en crédits n’étaient pas légion. Ne ménageant ni son temps ni son énergie pour aller à la rencontre de ces  prescripteurs que sont les banques, Jean-Bernard Valade, le fondateur de Vegalis,  a réussi à force de pugnacité à gagner leur confiance.  « Le professionnalisme et la qualité de la prestation ont fait la différence dans un environnement devenu plus concurrentiel » note le PDG de la Pme  implantée  à Carbonne.

En quelques années, la société s’est hissée parmi les 4 premiers acteurs français de la restructuration des dettes des particuliers. Employant 65 personnes, cet intermédiaire en opérations bancaires surfe sur des taux de croissance à 2 chiffres après les 3 affichés jusqu’en 2007. Clôturant l’exercice sur un volume d’affaires traitées de 50 Meuros, l’entreprise axe son développement sur le maillage du territoire. La quinzaine d’agences en propre ou en franchise assurent la relation de proximité avec le titulaire du compte en difficulté qui sur les conseils de sa banque contacte Vegalis. « Nous nous déplaçons chez la personne mal endettée pour lui proposer le regroupement de ses dettes à condition que son dossier soit réalisable » détaille Jean-Bernard Valade. La demande est plus forte que les possibilités de solution. Le taux de transformation est inférieur à celui de 2007 car les conditions financières se sont durcies sous l’impact de la crise et de Bâle 3 (1).

Pour effectuer le rachat des dettes et obtenir pour son client un nouveau crédit étalé dans le temps, Vegalis s’appuie sur le réseau des 8 établissements financiers français de la spécialité. La demande sera orientée vers le fournisseur le plus pertinent par rapport aux caractéristiques du dossier présenté.

L’objectif est de parvenir à un accord donnant au particulier les moyens de vivre et de régler son dû sur la durée moyennant un taux d’intérêt plus élevé (2). Contrairement à l’idée reçue, celui qui est asphyxié financièrement n’est pas forcément un sur-consommateur. Les accidents de la vie (décès, divorce, retraite, perte d’emploi…) représentent 80% des cas. La conjoncture économique de ces dernières années accentue les sinistres.

Pour financer le déploiement géographique et maintenir la dynamique de croissance, Vegalis a renforcé son haut de bilan en 2008 avec l’arrivée de Midi Capital. Cette année, l’objectif est de couvrir la Bretagne et Lyon avec l’ouverture de plusieurs agences sur ces territoires.

Emma BAO
Diffusé le 30 janvier 2012

En notes

-Vegalis est titulaire de l’Iso 9001 depuis 2007

-Les 8 fournisseurs de Vegalis : GEMB, CFCAL, CGI, Crédit Lift Courtage, Sygma Banque, Creatis, BNP PF

(1)           : Bâle 3 impose davantage de fonds propres  aux établissements financiers
(2)           : Plusieurs critères sont pris en considération dont l’âge de l’emprunteur, la cotation de son employeur…

Encadré

Président de l’AFIB

 Jean-Bernard Valade est président de l’AFIB, l’Association Française des Intermédiaires Bancaires qui regroupe les acteurs de l’intermédiation du crédit. Il est membre titulaire du Comité consultatif du secteur financier, rattaché au Ministère des Finances, participant ainsi aux décisions, réglementations et projets de loi liés à la banque/assurance

L’AFIB a été associée aux projets de réforme conduits par Bercy. Deux nouveaux décrets vont entrer prochainement en vigueur. Le métier de l’IOB, intermédiaire en opérations bancaires, est redéfini et fait l’objet d’exigences de diplôme, d’expérience ou de formation. L’obligation d’une inscription à un répertoire unique s’imposera aussi. L’AFIB siège à la Commission consultative des pratiques commerciales de l’ACP, l’Autorité de contrôle prudentielle. Le « gendarme » des assurances et courtiers en crédits.